“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Secteur qui recrute, énorme perte au casino, disparu retrouvé: voici votre brief...

Vous cherchez du travail? Voici un des secteurs qui recrute le plus dans la régi...

Contrôles routiers, OGC Nice contre Montpellier, prolonger les vacances: voici v...

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Au Musée océanographique, plonger dans l'univers sous-marin

Mis à jour le 11/02/2017 à 05:04 Publié le 11/02/2017 à 05:03
Le bassin tactile est une activité phare du musée : les enfants doivent deviner le nom des espèces qui  barbotent sous leurs yeux et entre leurs mains.

Le bassin tactile est une activité phare du musée : les enfants doivent deviner le nom des espèces qui barbotent sous leurs yeux et entre leurs mains. Jean-François Ottonello et Michael Alesi

Au Musée océanographique, plonger dans l'univers sous-marin

Le Musée océanographique de Monaco se met à l'heure du Carnaval.

Le Musée océanographique de Monaco se met à l'heure du Carnaval. Tous les enfants qui viennent déguiser pourront bénéficier d'une entrée gratuite (hors activités). « Le thème du Carnaval ne se retrouve pas vraiment dans les activités proposées mais c'est plutôt pour l'aspect festif, le musée prend une nouvelle allure », explique Alexandra Bardy, responsable de la communication. L'entrée des adultes reste payante : 14 euros pour les plus de 19 ans et 10 euros pour...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct