“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Secteur qui recrute, énorme perte au casino, disparu retrouvé: voici votre brief...

Vous cherchez du travail? Voici un des secteurs qui recrute le plus dans la régi...

Contrôles routiers, OGC Nice contre Montpellier, prolonger les vacances: voici v...

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Artcurial, la maison qui monte, qui monte…

Mis à jour le 22/07/2018 à 05:18 Publié le 21/07/2018 à 05:18
Le collier porté ici n'a pas été vendu lors des enchères. Mais les équipes d'Artcurial ont bon espoir qu'une offre soit faite et acceptée avant leur départ définitif de l'Hermitage.

Le collier porté ici n'a pas été vendu lors des enchères. Mais les équipes d'Artcurial ont bon espoir qu'une offre soit faite et acceptée avant leur départ définitif de l'Hermitage. Jean-Sébastien Gino-Antomarchi

Artcurial, la maison qui monte, qui monte…

La session estivale se termine pour la maison de ventes parisienne qui, avec cette saison prolifique, clotûre son activité monégasque pour 2018 en progression d'environ 10%

Ils ne sont pas nombreux, ceux qui peuvent se vanter d'augmenter leur activité de 10 % d'une année sur l'autre.

Artcurial et François Tajan, son président délégué, font partie de ces happy few. La session estivale s'achève sur un résultat global d'environ 10 millions d'euros frais inclus, comparable au chiffre de l'an dernier, avec une nuance : « La composition de ce chiffre est différente de l'an passé : cette année l'horlogerie a surperformé avec un résultat d'environ 4 millions d'euros, et les bijoux ont moins bien fonctionné à un peu plus de 5 millions d'euros », détaille François Tajan.

La vente Hermès affiche des résultats stable, et la première vente d'instruments d'écriture, sobrement intitulée Stylomania, enregistre environ 200 000 euros : « C'est un bon résultat pour une première édition, même si l'on espère toujours faire mieux. Mais l'événement a vraiment attisé les curiosités. Espérons que cela se concrétisera l'année prochaine. »

Clientèle 2.0

La clientèle est toujours très internationale avec des Qataris, des Chinois, des Russes et des Américains.

Mais tous ne sont pas venus physiquement bénéficier de la dolce vita en Principauté. Les technologies de communication font maintenant partie intégrante du monde des enchères. Ainsi, en plus des acheteurs enregistrés sur place et des personnes missionnées par les collectionneurs, François Tajan note une très belle représentation des enchères live sur internet et par téléphone : « Le succès de tous ces canaux est hallucinant : il y avait des gens au restaurant, ou même dans le train. » ...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct