“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

La plupart des participants sont des habitués, mais surtout, des passionnés.

Des clichés dans les profondeurs marines

Ambiance Belle Époque dans les jardins Biovès

Mis à jour le 12/05/2016 à 05:12 Publié le 12/05/2016 à 05:12
Les jardins Biovès seront traversés par un ruban coloré et végétal composé de pas moins de 8000 plantes issues d’une centaine de variétés différentes!

Les jardins Biovès seront traversés par un ruban coloré et végétal composé de pas moins de 8000 plantes issues d’une centaine de variétés différentes! Photo Michaël Alesi

Ambiance Belle Époque dans les jardins Biovès

C'est le grand chantier floral du moment : d'ici quelques jours, plus de 8 000 plantes issues d'une centaine de variétés différentes s'épanouiront pour plusieurs mois dans les jardins Biovès, transposés à l'époque des grandes heures de la Riviera, c'est-à-dire fin XIXe, début XXe siècles.

C'est le grand chantier floral du moment : d'ici quelques jours, plus de 8 000 plantes issues d'une centaine de variétés différentes s'épanouiront pour plusieurs mois dans les jardins Biovès, transposés à l'époque des grandes heures de la Riviera, c'est-à-dire fin XIXe, début XXe siècles. Un fleurissement très particulier qui s'annonce déjà élégant, très visuel, olfactif et beaucoup plus intense que les autres années ! « C'était un souhait du député-maire » explique Frank Roturier, directeur du service des parcs et jardins de la ville de Menton.

« Et un vrai défi pour nous. Car, il n'y a peu de photos de jardins de cette époque, tout au...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct