“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Riviera française veut donner une deuxième vie aux objets que vous ne voulez ...

PHOTOS. Retour sur 70 ans de galas de la Croix-Rouge monégasque

Hugo Lloris fera-t-il la tournée des bars à Nice comme il l'avait promis? Sa rép...

Sainte Barbe, l'occasion de découvrir le travail des mineurs.

À 1 500 m d'altitude, venez à La Minière fêter Sainte Barbe aujourd'hui

Sur la place Saint-Michel, l'acteur a reçu les honneurs des élus. 	(DR)

Richard Bohringer fait résonner sa voix

À la rencontre d'un gentil pirate

Mis à jour le 13/10/2017 à 05:30 Publié le 13/10/2017 à 05:30
Parmi tous les acteurs présents au Grimaldi Forum, des gentils pirates qui œuvrent pour un internet meilleur.

Parmi tous les acteurs présents au Grimaldi Forum, des gentils pirates qui œuvrent pour un internet meilleur. Michael Alesi

À la rencontre d'un gentil pirate

Depuis deux jours, les Assises de la sécurité de Monaco accueillent le gratin des experts en protection informatique. Et parmi ces experts, des pirates du web, et ceux qui les côtoient

La plupart des pirates (ou hackers en anglais) n'agissent pas par appât du gain. Guillaume Rix, de l'entreprise Denyall, experte en sécurité, les connaît bien : « Ce qui les intéresse, c'est le challenge. C'est un jeu. C'est le genre de personne qui peut rester pendant dix minutes devant un distributeur de boisson pour savoir comment il va pouvoir détourner son système. » Alors bien sûr, certains font ça pour l'argent, il ne le conteste pas. « Mais ce sont rarement les meilleurs. »


S'il connaît si bien les hackers, c'est qu'ils sont nombreux à travailler dans la sécurité informatique. « Le piratage malveillant, c'est un peu une forme d'adolescence. À un moment, ces gens grandissent, ils se marient, ils font des enfants, et ils veulent se ranger », explique-t-il.


Se ranger, ça veut dire mettre ses compétences au profit du bien. Pour rendre internet plus sûr. Comme des Robin des Bois du web.


Bonne...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres