“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A 90 ans, elle attend 3 jours à l'hôpital avec une fracture

L'étude présentée mardi par l'INSEE porte sur la période 2009-2014. 
	(Infographie IGN-Insee 2018)

Provence-Alpes-Côte d'Azur : l'emploi numérique concentré dans les technopoles

Les 88 000 € récoltés ont permis de financer des équipements utiles dans la prise en charge de certains cancers.

Le Gemluc offre trois équipements au service d'urologie du CHPG

Un adieu lui est adressé aujourd'hui, sous forme de messe de Requiem, en l'église Notre-Dame.	(DR)

Le dernier adieu au père Gay, longtemps curé de Cap-d'Ail

Cloud 9

À la rencontre d'un gentil pirate

Mis à jour le 13/10/2017 à 05:30 Publié le 13/10/2017 à 05:30
Parmi tous les acteurs présents au Grimaldi Forum, des gentils pirates qui œuvrent pour un internet meilleur.

Parmi tous les acteurs présents au Grimaldi Forum, des gentils pirates qui œuvrent pour un internet meilleur. Michael Alesi

À la rencontre d'un gentil pirate

Depuis deux jours, les Assises de la sécurité de Monaco accueillent le gratin des experts en protection informatique. Et parmi ces experts, des pirates du web, et ceux qui les côtoient

La plupart des pirates (ou hackers en anglais) n'agissent pas par appât du gain. Guillaume Rix, de l'entreprise Denyall, experte en sécurité, les connaît bien : « Ce qui les intéresse, c'est le challenge. C'est un jeu. C'est le genre de personne qui peut rester pendant dix minutes devant un distributeur de boisson pour savoir comment il va pouvoir détourner son système. » Alors bien sûr, certains font ça pour l'argent, il ne le conteste pas. « Mais ce sont rarement les meilleurs. »

S'il connaît si bien les hackers, c'est qu'ils sont nombreux à travailler dans la sécurité informatique. « Le piratage malveillant, c'est un peu une forme d'adolescence. À un moment, ces gens grandissent, ils se marient, ils font des enfants, et ils veulent se ranger », explique-t-il.

Se ranger, ça veut dire mettre ses compétences au profit du bien. Pour rendre internet plus sûr. Comme des Robin des Bois du web.

Bonne...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct