“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monaco Collectif Humanitaire fête ses dix ans d'existence et ses centaines de...

Ils vont rouler à vélo de Londres à Monaco pour la sauvegarde des océans

La No Finish Line noue des liens en Chine pour organiser des courses caritatives...

1er septembre : grande journée des associations !

Une fête du livre entre audace et dédicace

Première mission pour Stéphane Mannino

Mis à jour le 10/08/2016 à 05:06 Publié le 10/08/2016 à 05:06
Stéphane Mannino, en plein briefing avec les athlètes et les entraîneurs de la Principauté dans les appartements du village olympique, est le chef de mission de la délégation monégasque de ces Jeux de Rio.

Stéphane Mannino, en plein briefing avec les athlètes et les entraîneurs de la Principauté dans les appartements du village olympique, est le chef de mission de la délégation monégasque de ces Jeux de Rio. Stéphan Maggi/COM

Première mission pour Stéphane Mannino

Le chef de mission de la délégation monégasque vit sa première expérience olympique au Brésil. Son rôle ? « Que les officiels puissent se trouver dans les meilleures conditions possibles »

A 47 ans, Stéphane Mannino vit ses premiers Jeux olympiques en tant que chef de mission. Mais sa passion pour le sport et son implication dans le monde associatif ne remontent pas à hier, loin s'en faut.

Après avoir pratiqué le taekwondo, ce responsable de marché d'une des plus grandes banques européennes a présidé le club de l'AS Monaco taekwondo avant d'occuper, dans la foulée, la présidence de la Fédération monégasque de taekwondo, devenant ainsi membre du Comité olympique monégasque.

Il y a un peu plus d'un an et demi, on lui a annoncé qu'il avait été choisi pour...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct