“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Rodolphe, Manon, Frederik... ils ont couru l'Ironman 70.3 de Nice

Pas de record du monde pour le triathlète écolo

Ce week-end, 240 sportifs ont participé au 12e triathlon de Castellar.

Triathlon : toujours une réussite !

L'un valide et l'autre en fauteuil roulant, Christophe Cornu et Guillaume Battaglini sont partenaires de triathlon se préparant à l'IronMan de Nice en 2019.

Addict Endurance s'est alignée au départ du triathlon

Cet homme a nagé de Marseille jusqu'à Monaco et va battre le record du monde du ...

VIDÉO. Reparti de Monaco, le triathlète de l'extrême ne battra pas le record du monde

Mis à jour le 13/09/2018 à 15:43 Publié le 13/09/2018 à 15:24
Julien Moreau va parcourir environ 25km par jour.

Julien Moreau va parcourir environ 25km par jour. Photo Yacht-club de Monaco / Mesi

VIDÉO. Reparti de Monaco, le triathlète de l'extrême ne battra pas le record du monde

Julien Moreau s’était mis en tête de battre le record du monde du plus long triathlon. Peine perdue. Mais son aventure et son combat pour l’environnement continuent.

La semaine dernière, Julien Moreau rejoignait la Principauté à la nage après avoir parcouru 290km depuis Marseille. Mercredi, c’est en courant et accompagné de deux jeunes de la section sportive du Yacht-club de Monaco qu’il repartait. Il a troqué ses palmes pour une paire de baskets et s’est élancé pour boucler la dernière partie de son aventure et rejoindre Paris.

Pas de record mais toujours l’envie

Lorsqu’il entreprenait ce long périple il y a 102 jours, le natif de Saint-Malo avait deux objectifs. L’un ne sera malheureusement pas rempli, mais le second, lui, est toujours d’actualité. La Mexicaine Norma Bastidas sera toujours détentrice du plus long triathlon du monde. Un record qu’elle a établi en 2014.

"J’ai pris beaucoup trop de retard, huit jours au total, j’ai utilisé des palmes alors que je n’aurais pas dû et puis je ne vais pas parcourir assez de kilomètres en courant", concède Julien Moreau. Mais il ajoute que finalement "le plus important, ce n’était pas ce record".

Forcément, il y a un peu de déception, mais un autre combat l’attend. Pour rejoindre Paris, il va parcourir 1.200 km et son parcours sera ponctué de visites dans différents établissements scolaires. Avec les élèves et leurs enseignants, ils tenteront de trouver des solutions pour créer des écoles plus écologiques. Il a déjà réussi à faire supprimer d’ici 2020 les bouteilles en plastique dans les cantines scolaires où l’eau du robinet y est potable.

"Pour l’heure, je suis intervenu dans 29 écoles et j’ai rencontré 2.300 jeunes. Normalement, je devrais aller dans une vingtaine d’établissements, mais comme j’ai pris du retard, il va falloir que je me réorganise. C’est un peu compliqué, mais je vais prendre le temps sur la route de reprendre tout cela", explique le Breton.

"Je m’interdis d’abandonner"

S’il a un mental d’acier, ce qu’il craint le plus, c’est la fatigue physique. "J’ai une douleur au genou depuis de nombreuses années; espérons que ça tienne jusqu’à mon arrivée à Paris. Car ce que je voudrais, c’est terminé mon éco-aventure devant le ministère de l’Écologie. Et surtout, je m’interdis d’abandonner."

Ce qui le soulage a contrario, c’est que le plus dur est derrière lui. Lorsqu’il rejoignait la Principauté à la nage, il s’est retrouvé seul face à ses craintes.

"Quand vous nagez au large de la Méditerranée forcément ça fait peur. Vous ne savez pas ce qu’il peut y avoir dans l’eau. Il y a eu cela et puis les bateaux et le jet ski. Même si je vais dormir probablement dehors plusieurs nuits, j’ai l’esprit tranquille désormais."

Mercredi, en quittant Monaco, il s’est donné pour objectif de rejoindre Saint-Martin-du-Var. Jusqu’à Paris, il va parcourir environ 25km par jour. La force, le courage et l’envie suffiront-ils? Réponse dans quelques semaines.


La suite du direct