“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pas de record du monde pour le triathlète écolo

VIDÉO. Reparti de Monaco, le triathlète de l'extrême ne battra pas le record du ...

Ce week-end, 240 sportifs ont participé au 12e triathlon de Castellar.

Triathlon : toujours une réussite !

L'un valide et l'autre en fauteuil roulant, Christophe Cornu et Guillaume Battaglini sont partenaires de triathlon se préparant à l'IronMan de Nice en 2019.

Addict Endurance s'est alignée au départ du triathlon

Cet homme a nagé de Marseille jusqu'à Monaco et va battre le record du monde du ...

PHOTOS. Rodolphe, Manon, Frederik... ils ont couru l'Ironman 70.3 de Nice

Mis à jour le 16/09/2018 à 14:10 Publié le 16/09/2018 à 14:02
2.400 personnes se sont retrouvées sur la ligne de départ de la compétition ce dimanche matin.

PHOTOS. Rodolphe, Manon, Frederik... ils ont couru l'Ironman 70.3 de Nice

Ils étaient 2.400 ce dimanche matin au départ de le premier Ironman 70.3 de Nice.

1.900 m de natation , 90 km de vélo et 21km de course à pied... fallait le faire!

L'épreuve a été bouclée en 4h09m50s par l'Américain Rudy Von Berg chez les hommes et en 4h46m29s la Française Manon Genet chez les femmes.

>> RELIRE. L’Américain Rudy Von Berg remporte le premier Ironman 70.3 de Nice

Retour sur cette première édition en 18 photos.

Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes
Photo Franck Fernandes

La suite du direct