“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Niçoise Alizé Cornet défend Serena Williams et sa combinaison

Dans le viseur des équipes de tournage.

Course-poursuite dans la vieille ville

Fiona Ferro: "Je ressors presque frustrée" de Roland-Garros

La Niçoise Alizé Cornet file au 2e tour de Roland-Garros

Deux Niçois sur les courts des "grands" à Rolland-Garros

Les yeux du monde braqués sur les Rolex Masters

Mis à jour le 16/04/2016 à 05:06 Publié le 16/04/2016 à 05:06
La grande salle d'où l'un des réalisateurs contrôle des caméras. Il y en a seize, autour du court central. Il choisit les images diffusées partout dans le monde.

Les yeux du monde braqués sur les Rolex Masters

Ils permettent à toute la planète de voir le tournoi. Au Monte-Carlo Country Club, 85 salariés d'ATP Media préparent les images diffusées par les télévisions du monde entier. Reportage en coulisses

Il ne bouge pas. Son regard reste fixé sur quatre immenses écrans. Dessus, Stan Wawrinka se bat contre Philipp Kohlschreiber. La rencontre est diffusée sous tous les angles. Il y a des images du court, des gros plans sur les joueurs ou le public… Seize caméras capturent toutes les facettes de la rencontre, qui se déroule sur le court central des Monte-Carlo Rolex Masters.

Devant ces écrans, Guy Tassell fait glisser ses doigts sur des dizaines et des dizaines de boutons orange, verts ou rouges. En bougeant ses mains, l'homme choisit les images que vont voir des dizaines de milliers de téléspectateurs. Il est réalisateur principal au sein d'ATP Media, l'organisme chargé de retransmettre les rencontres du tournoi.

Une cinquantaine de chaînes de télévision couvrant 192 pays achètent les images...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct