“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Niçoise Alizé Cornet défend Serena Williams et sa combinaison

Dans le viseur des équipes de tournage.

Course-poursuite dans la vieille ville

La Niçoise Alizé Cornet file au 2e tour de Roland-Garros

Deux Niçois sur les courts des "grands" à Rolland-Garros

Des parieurs repérés et chassés par la police lors d'un tournoi de tennis dans l...

Fiona Ferro: "Je ressors presque frustrée" de Roland-Garros

Mis à jour le 31/05/2018 à 21:12 Publié le 31/05/2018 à 21:02
Fiona Ferro.

Fiona Ferro. Photo AFP

Fiona Ferro: "Je ressors presque frustrée" de Roland-Garros

La Niçoise Fiona Ferro (256e mondiale) a chuté au 2e tour de Roland-Garros (6-4, 6-3), ce jeudi en 1h27' face à l’Espagnole Garbine Muguruza (n°3 et lauréate du tournoi en 2016). Sans avoir démérité. Ce match lui a laissé quelques regrets et donné de l'ambition.

Fiona, vous avez tenu tête à la 3e mondiale...

Oui, je ressors presque frustrée de ce match. Je ne m’attendais pas à être si près, même si je croyais en mes chances en entrant sur le court.

Je me rends compte qu’il n’y a pas de si grandes différences que ça avec les meilleures. J’ai fait jeu égal avec elle du fond du court. Ça se joue surtout au service (elle a perdu le sien cinq fois malgré deux débreaks pour revenir à 3-3 dans le premier set et à 1-1 dans le second, ndlr). Dans les moments importants, elle a eu des points gratuits grâce à son service. Moi, je n’ai pas eu un bon pourcentage de première balle (49%). C’est une habitude. En principe je suis à 55-60%. J’ai progressé mais ce n’est pas encore suffisant. C’est un axe de travail pour moi.

Elle a commis beaucoup de fautes directes. C’est inhabituel pour elle...

Je pense que je l’ai dérangée avec mon coup droit au départ. Elle a ensuite joué sur mon revers et je n’avais plus trop l’occasion de lui faire mal. Au 2e set, à 3-2 pour moi, elle commençait à se tendre un peu, avec deux grosses fautes d’affilée. Et je n’ai pas su en profiter. C’est dommage. J’ai donné six points gratuits à ce moment-là. C’est énorme. Ça m’a un peu échappé de la raquette. J’aurais pu basculer à 4-2 et on ne sait pas ce qu’il aurait pu se passer derrière.

"Je ne me fixe pas de limite mais j’aimerais bien terminer l’année dans le Top 150."

Ce Roland-Garros et ce premier tour franchi en Grand Chelem, une première dans votre carrière, a l’allure d’un déclic...

Ce qui s’est passé cette semaine (notamment sa victoire au 1er tour sur Witthoeft, 61e mondiale) me donne de l’ambition pour la suite. Je sais ce que je suis capable de faire mais ça fait du bien de pouvoir l’exprimer devant autant de monde. C’est un soulagement.

Je suis contente mais je veux montrer encore plus. Faire deux matchs contre des filles de ce niveau et voir que finalement je n’ai pas grand chose à leur envier... Le plus compliqué va être de garder cette constance, d’être capable de reproduire ça toutes les semaines. Je n’arrive pas encore à le faire.

A quoi va ressembler la suite de votre saison?

Je vais couper deux-trois jours et retourner à l’entraînement lundi. Ensuite, je vais faire deux tournois à 25000 euros. Le cut pour les qualifications de Wimbledon était à atteindre avant la semaine dernière. Il fallait être classée 210e mondiale mais j’étais seulement 250e. Je ne vais donc pas pouvoir les faire, même si je serai environ 205e lundi, avec les points de Roland.

Je vais ensuite essayer de faire de plus gros tournois. Mon classement devrait me le permettre. Je ne me fixe pas de limite mais j’aimerais bien terminer l’année dans le Top 150.


La suite du direct