“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Montpellier - OGC Nice

Pas moins de 180 bénévoles sont nécessaires au bon fonctionnement de ce triathlon. Hier soir, ils étaient à l'honneur, avant de laisser la vedette, demain matin, aux triathlètes. Le réconfort avant l'effort...

Triathlon de Cap d'Ail, entre plaisir et compétition

Lundi, Salim, Walid et Yanis, joueurs et éducateurs du football Club de Beausoleil, ont paraphé le contenu de leur « mission », en en présence des personnalités à la Mission locale.

Trois joueurs du Football club s'impliquent auprès de la jeunesse

Monaco :

Trois Cagnoises en piste du raid des Amazones pour une association de Monaco

Mis à jour le 10/11/2017 à 17:20 Publié le 10/11/2017 à 17:15
RAID DES AMAZONES DERNIERS PREPARATIFS

RAID DES AMAZONES DERNIERS PREPARATIFS Audrey Varlois (à gauche) et Vanessa Galvaire participent avec Nina Thisse (absente lors de la photo) au raid des Amazones du 3 au 11 décembre au Cambodge. Tous les jours, leurs aventures sportives sont à suivre sur leur page facebook : Team Apsaras.

Trois Cagnoises en piste du raid des Amazones pour une association de Monaco

Audrey Varlois, Vanessa Galvaire et Nina Thisse participent à la 16e édition du raid féminin en décembre en Asie du Sud-Est. Les fonds récoltés iront à une association de Monaco: Écoute, cancer réconfort

Trois drôles de dames. Audrey Varlois, Vanessa Galvaire et Nina Thisse, de Cagnes-sur-Mer. Trois nanas qui forment une équipe de choc. Dynamiques, pétillantes et surtout, sportives.

Depuis février, les trois trentenaires se préparent pour une aventure 100 % féminine qui aura lieu du 3 au 11 décembre au Cambodge : le Raid des Amazones, à laquelle participe également une Gaudoise.

Une découverte pour Nina professeure des écoles. Pas pour Vanessa, esthéticienne, ni Audrey, qui est cadre bancaire : "Nous y avons déjà participé toutes les deux il y a deux ans, à Bali. Séduites par le concept, elles se sont réinscrites cette année avec Nina.

PROFITER DE CHAQUE INSTANT

Leur équipe ? Les Apsaras, des divinités du Cambodge réputées pour leur art de vivre. Leur force ? Leur positivité. "On est conscientes de la chance que l'on a de partir à l'autre bout du monde, de découvrir un pays. On va profiter de chaque instant, sans avoir la compétition en tête."

Pour être prêtes pour les épreuves - course à pied, VTT, tir à l'arc, course d'orientation et canoë - les trois amazones ont suivi un entraînement régulier.

"On court ensemble, mais on n'a pas de planning précis", note Vanessa. "Ça dépend de nos emplois du temps. On a mis l'accent cette année sur le canoë. Car il y a deux ans, ce n'était pas du tout ça. On a fini 78e sur 80", se souvient Audrey.

Mais avant de pouvoir relever ces défis, une étape les attend : trouver les derniers sponsors pour boucler l'inscription de 11 800 euros. "On touche bientôt au but. Il nous manque encore 3.000 euros."

deux semaines de préparation

Leur dossier sponsoring en main, les Cagnoises sont motivées. La cause pour laquelle elles vont transpirer les inspire.

"Chaque équipe soutient une association. Nous avons choisi Écoute cancer réconfort à Monaco. Elle est spécialisée dans le cancer du sein et propose un traitement bien-être, non médicalisé."

Touchées par le combat de cette association, elles envisagent d'aider à l'organisation d'événements sportifs après le raid.

Mais place au présent. Pour les jeunes femmes, tout va vite s'enchaîner. Dans deux semaines, le dimanche 26, elles embarquent depuis l'aéroport Nice pour leur destination. Histoire de prendre leurs marques et se remettre du décalage horaire. Nina, elle, les rejoindra sur place.

"Sans le soutien de nos familles, de nos amis et la confiance de nos sponsors, nous n'aurions pas pu participer à cette aventure", tiens à souligner Audrey. Il n'y a plus qu'à leur souhaiter bonne chance !


La suite du direct