“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu’il faut savoir avant le match AS Monaco-Montpellier HSC

Mis à jour le 29/09/2017 à 17:56 Publié le 29/09/2017 à 17:00
A l’image de son capitaine Falcao, Monaco doit se remettre la tête à l’endroit après la gifle de Porto (0-3).

A l’image de son capitaine Falcao, Monaco doit se remettre la tête à l’endroit après la gifle de Porto (0-3). Photo J-F. Ottonello

Tout ce qu’il faut savoir avant le match AS Monaco-Montpellier HSC

Monaco reçoit Montpellier ce vendredi soir à 20h45 au Louis-II pour le compte de la 8e journée de Ligue 1, là où mardi soir Porto est venu rouler sur les champions de France (0-3). Trois jours après le couac, la bande à Leonardo Jardim doit relever la tête.

LE MATCH

Que s’est-il passé mardi soir au Louis-II? Porto est passé par là et a tout emporté sur son passage: les trois points, la sérénité monégasque du moment pour ne laisser que des doutes et interrogations derrière un score sévère et sans appel (0-3).

Montpellier n’est pas Porto et on voit mal l’escouade de Michel Der Zakarian presser les Monégasques comme le faisaient les milieux de portugais. En Ligue 1, Monaco a suffisamment de marge sur ses adversaires pour gagner des matches sans être flamboyant. C’est un peu l’idée du jour, relancer la machine. Gagner sans pour autant se préoccuper de la manière. Surtout avant une trêve internationale qui doit permettre de panser certaines plaies.

Même si c’est un détail qui ne veut pas dire grand-chose après 8 journées, en l’emportant ce soir, Monaco serait leader en attendant le match du PSG, ce samedi, contre Bordeaux. Un petit rien qui permettrait de tempérer le raté de Porto et de tourner la page. Car ce qui compte n’est jamais la chute mais bien l’atterrissage. 

La charnière centrale Glik-Jemerson: force et faiblesse?

Après la cinglante défaite de Nice (0-4), la théorie de l’accident avait été mise en avant, à raison sur le moment. Cette fois, moins de trois semaines après le fiasco de l’Allianz Riviera, l’AS Monaco est retombée dans ses travers, notamment défensifs.

Ce qui est plutôt surprenant quand on sait que Jardim a construit ses récents succès sur sa charnière centrale Glik-Jemerson. Et si la force de l’ASM depuis un an devenait, parfois, sa faiblesse? 

On ne remet pas en cause la qualité du duo, loin de là, mais plutôt sa fraîcheur mentale et physique. Sur les 14 derniers mois, les deux centraux ont joué 126 matches entre l’ASM et l’équipe nationale (66 pour Glik, 60 pour Jemerson). Rarement décevants, les deux défenseurs centraux jouent beaucoup, pour ne pas dire tout le temps, et se blessent rarement. Derrière le binôme, Raggi, 33 ans, picore les restes (aucune apparition cette saison) et Jardim s’interroge encore sur Kongolo: "Il progresse, peut jouer dans l’axe ou à gauche.Il a un peu de difficulté dans la construction, on va essayer de le faire progresser".

LES COMPOS PROBABLES

LA DÉCLA

"On sort d’un bon match contre le PSG, c’est le bon moment pour affronter Monaco. Pour moi ça va être plus difficile, face à Monaco, il y aura plus d’impact, plus de vitesse. Le 6-2 de l’an dernier nous a fait mal, l’AS Monaco est une équipe difficile à jouer chez elle". Stéphane Sessegnon, milieu de Montpellier.

LA STAT'

18.  18 points en 7 journées: le meilleur début de saison depuis la saison 1991-1992. La saison passée l'ASM était moins bien parti.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres