“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu’il faut savoir avant le match Monaco - Nîmes

Kismet

Menton a débuté le championnat par une défaite.	(DR)

Menton handball tombe à domicile pour la première

L'ASRCM débute à domicile dimanche contre La Fontonne 2

Les Antibois retrouvent Monaco.

La mue de Norbal ? La stabilité antiboise opposée au changement monégasque Premi...

Monaco, une

Mis à jour le 07/05/2018 à 05:15 Publié le 07/05/2018 à 05:15
Glik, les poings serrés.

Monaco, une

Grâce à leur victoire 2-1 à Caen, l'ASM reste sur le podium de L1. Un succès arraché dans les arrêts de jeu par le jeune Moussa Sylla auteur d'un doublé

Au coup d'envoi sur la feuille de match, Moussa Sylla, 18 ans et 5 mois, formé au club, avait la lourde tâche d'évoluer à la pointe d'une attaque monégasque en berne (deux buts en trois journées et aucune victoire). Le jeune Sylla avait le devoir de faire oublier le capitaine Radamel Falcao, blessé et resté en Principauté. Au final, ce fut une grande soirée pour l'ASM. Parce que celle-ci a souffert le martyr. Parce que son sauveur est un parfait inconnu. Parce que l'équipe était privée au coup d'envoi de Jemerson, Fabinho et Diakhaby suspendus, Falcao donc, mais aussi Balde et Jovetic blessés. Et puis Sylla s'est offert un doublé. Il a fait chavirer le cœur, de son père qu'il est venu embrasser sur l'ouverture du score...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct