“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Monégasque Charles Leclerc teste une Ferrari sur le circuit du Castellet

Des paysages et des visages représentant le temps et la vie qui coule.

Bruno Murialdo, le Piémont mis en lumière L'Union Bouliste Carnolésienne régale

Depuis la création du club, il y a plus de 50 ans, l'AS Monaco compte plus de 60 titres de champions de France et 20 titres internationaux.

L'AS Monaco Athlétisme, une famille d'exception

Golovin espéré pour le match AS Monaco - Nîmes

Des bugs en pagailles font vivre un cauchemar aux spectateurs de la Ligue des Ch...

Monaco s'est fait peur

Mis à jour le 07/01/2018 à 05:08 Publié le 07/01/2018 à 05:08
N'Doram à la lutte avec Alouache : bousculé au début, Monaco n'a plus rien lâché après la pause.  « On savait que ça allait être un match difficile, surtout sur un terrain aussi compliqué. On a vite marqué les 3eet 4e buts, on s'est rendu le match facile au retour des vestiaires », a expliqué Rony Lopes.

N'Doram à la lutte avec Alouache : bousculé au début, Monaco n'a plus rien lâché après la pause. « On savait que ça allait être un match difficile, surtout sur un terrain aussi compliqué. On a vite marqué les 3eet 4e buts, on s'est rendu le match facile au retour des vestiaires », a exp... AFP

Monaco s'est fait peur

L'ASM était tenue en échec à la pause par le club de N2. Avant de réagir et faire le nécessaire

De la pluie sans interruption, une main courante autour de laquelle 2000 personnes se sont agglutinées sous des cordes, un terrain gorgé d'eau sur lequel le mythique Pierre-Jo Gadeau, l'ancien attaché de presse historique de l'ASM noyait ses bottes et l'intendant de Moulins-Yzeure qui demande à récupérer les tours-de-cou à la fin du match. Bref, c'était vraiment un match de Coupe de France dans lequel...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct