“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Golovin, la recrue la plus chère de l'été (30 ME).

Monaco l'attend...

Le pari fou d'un ultra-trailer azuréen

Voici le onze de l'OGC Nice que vous voulez voir débuter à Montpellier

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Montpellier - OGC Nice

Pas moins de 180 bénévoles sont nécessaires au bon fonctionnement de ce triathlon. Hier soir, ils étaient à l'honneur, avant de laisser la vedette, demain matin, aux triathlètes. Le réconfort avant l'effort...

Triathlon de Cap d'Ail, entre plaisir et compétition

Fin de parcours pour l'AS Monaco Monaco, première !

Mis à jour le 17/10/2017 à 05:20 Publié le 17/10/2017 à 05:20
Les Monégasques n'ont rien lâché pour l'emporter en cinq sets.

Les Monégasques n'ont rien lâché pour l'emporter en cinq sets. J.B.

Fin de parcours pour l'AS Monaco Monaco, première !

Deuxième défaite d'affilée pour les joueurs de Xavier Mangematin.

Deuxième défaite d'affilée pour les joueurs de Xavier Mangematin.

Les Monégasques ont vécu un drôle d'après-midi, dimanche, conclu par une élimination au troisième tour de la Coupe de France face aux Ajacciens (31-36).

Le coup d'envoi de la rencontre, normalement programmé vendredi à 19 h 45, a été déplacé à dimanche 17 heures. Normalement, puisque les joueurs du GFCA sont arrivés à l'Espace Saint-Antoine… à 17 heures, suite à un problème d'avion ! Déjà à l'échauffement vers 16 h 30, les joueurs de Monaco ont dû rester concentrés durant ce laps de temps, sans savoir à quelle heure démarrerait le match…

Un retard à l'allumage bien rattrapé

Débutant finalement à 17 h 30, la première mi-temps a offert un condensé d'émotions aux Monégasques. En retard à l'allumage, ces derniers ont du mal à rentrer dans la partie, dépassés par l'engagement corse (2-4, 7'34). Ce sont surtout les deux montants touchés en l'espace de quelques secondes qui les font réfléchir : se...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct