“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'AS Monaco bousculée par Nîmes à la pause (1-1)

Raggi titulaire avec l'AS Monaco contre Nîmes, Golovin sur le banc

Tout ce qu’il faut savoir avant le match Monaco - Nîmes

Kismet

Menton a débuté le championnat par une défaite.	(DR)

Menton handball tombe à domicile pour la première

AS Monaco (1977-78)

Mis à jour le 28/04/2018 à 05:02 Publié le 28/04/2018 à 05:01

AS Monaco (1977-78)

Le 3e titre de champion de France de l'histoire de l'ASM est le plus inattendu et reste l'un des plus marquants. Promue et sacrée, cette équipe est inoubliable

L'histoire commence par un rêve. Un vrai. Juillet 1977 : l'ASM est en stage de préparation au Touquet. Delio Onnis se lève de la sieste avec le sourire. Il vient de voir Monaco gagner ses cinq premiers matchs de championnat. Quand il raconte son rêve à ses coéquipiers, tout le monde rigole. Normal : l'équipe monte tout juste de D2. « Au Touquet, après un match amical, nous avions dîné avec les dirigeants de Lens. Ils avaient passé la soirée à nous expliquer, le plus gentiment du monde, toutes les difficultés que nous allions rencontrer pour nous maintenir. A la fin de la saison, nous étions champions de France et Lens descendait d'un étage », se souvient Jean-Louis Campora qui aborde sa 3e année de présidence.

Avant même les trois coups, les recrues ont fait l'unanimité. Avec Courbis, Gardon, Vitalis, Moizan et Noguès, l'ASM sait qu'elle va pouvoir voyager. ça tombe bien : le premier déplacement mène les Monégasques...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct