dimanche 20 avril 2014

16°C

S'inscrire?

Publié le  - 8
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
infographie présidentielles second tour
Partager

Hollande et Sarkozy partent à la chasse aux voix au centre et à l’extrême droite

Roland Cayrol, politologue et enseignant à Sciences Po Paris, revient sur les enseignements du premier tour et les stratégies radicalement opposées qui s’affrontent au second tour.

C’est fait,  Hollande est élu ?
Non, bien sûr ! Mais généralement les seconds tours se font sur la base des premiers et il y a une logique dans le passage d’un tour à l’autre. Le total des voix de gauche avoisine 44 %, ce qui veut dire que la gauche n’est pas majoritaire dans le pays, mais les reports de voix de l’extrême droite et du centre ne sont pas suffisamment favorables à Nicolas Sarkozy pour lui permettre, aujourd’hui sur le papier, de pouvoir remporter l’élection. Maintenant, il y a la campagne du deuxième tour.

Que faut-il attendre de l’électorat de Marine Le Pen ?
Le calcul politique de Marine Le Pen est évidemment la défaite de  Sarkozy et la reconstruction, d’une droite politique française dans laquelle le FN pèserait plus. Mais elle ne peut pas dire clairement qu’il faut battre Sarkozy. Il va falloir qu’elle tape un peu sur les deux ce qui laisse ses électeurs libres de leur choix.

Doit-on s’attendre à un séisme à droite ?
On va en tout cas devant des problèmes de restructuration compliqués. Si Marine Le Pen confirmait aux législatives les résultats de la présidentielle, dans une bonne centaine de circonscriptions, elle serait capable de dépasser la barre fatidique des 12,5 % d’inscrits, provoquer des triangulaires et souvent faire battre l’UMP.  Elle a en mains une bonne partie des clés des prochaines législatives.

Pourquoi Mélenchon ne fait-il pas allégeance à Hollande mais appelle à voter pour lui ?
La logique de Mélenchon est celle qu’avait le Parti communiste au moment du Front populaire en 1936 qui est le soutien sans participation. Ni Mélenchon, ni le PCF, ni Hollande  n’ont intérêt à la moindre négociation. Ce qui arrange Hollande car l’électorat à conquérir pour le deuxième tour est plus au centre gauche.

Comment Bayrou peut-ilse relever de cet échec ?
C’est un échec cuisant. Il ne fait pas la moitié de ses voix de 2007 en pourcentage et, en même temps,  il a ces 9 % d’électeurs du premier tour qui  peuvent faire pencher le balancier d’un côté ou de l’autre. Hollande comme Sarkozy ont  besoin, pour franchir la barre des 50 %, d’une partie de l’électorat de Bayrou. C’est un homme affaibli, mais à la tête d’un électorat qui détient la clé de l’élection.

Que pensez-vous de la proposition de Sarkozy d’organiser trois débats ?
C’est de la pure communication. En sachant que Hollande dira non, il peut jouer sur le thème « il a peur de moi ». Mais chacun sait depuis le début qu’il n’y aura qu’un débat.

Comment sera l’ambiance de campagne du second tour?
Sur la forme, Sarkozy va être certainement dur sur la personne de Hollande et sur le fond il a annoncé la poursuite d’une campagne assez droitière en mettant en avant tous les thèmes du FN. On peut donc s’attendre à une campagne personnelle plus dure.
 

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
24/04/2012 à 18h38

pour moi le résultat est connu d'avance depuis longtemps.

24/04/2012 à 15h46 | 1

Plutôt aller à la pêche que de voter pour un très mauvais président qui prend les èlcteurs du FN pour des billes, un homme avertit en vaux deux !..Mr Sarkosy n'aura pas mon suffrage !..

24/04/2012 à 12h12

En appelant à un rassemblement le 1er mai autour du «vrai travail», Nicolas Sarkozy nous rappelle qu'on va voter pour avoir enfin, un vrai président.

24/04/2012 à 10h24 | 2

Entièrement de l'avis de Rocco,pourquoi constamment changer les régles du Jeu? Notre Roi aurait-il peur qu-'au cours d'un seul débat,les français n'aient paqs compris qu'il soit devenu un personnage"indésirable".....

24/04/2012 à 10h07

Les gens du FN aiment trop leur pays pour voter Hollande juste parce qu'ils n'aiment pas Sarko ou qu'ils ont été déçus. Ils savent très bien que Hollande mènerait une politique qui irait à l'opposé de ce qu'ils espèrent pour la France.

24/04/2012 à 08h17

Pourquoi François Hollande n'accepte t-il pas les 3 débats demandés par Nicolas Sarkozy ? Lui, qui soi-disant écoute les français et tient compte de leurs souhaits ? Je lui signale que le sondage pour cette question est largement POUR les 3 débats (aujourd'hui à 57% contre 43%). Alors, Monsieur Hollande, vous avez peur de quoi ??

24/04/2012 à 08h06

Qui a les clés du second tour ? Nous, les électeurs.

Les dernières vidéos

Aymen Abdennour et Elderson Uwa Echiejile : les recrues du mercarto d'hiver
Dimitri Berbatov :transfert surprise de l'AS Monaco
Mounir Obbadi élu sportif azuréen 2013
Le réveillon de la Saint-Sylvestre à Monaco depuis les terrasses du Café de Paris
A suivre
Le vote