jeudi 17 avril 2014

17°C

S'inscrire?

Nice ›

Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
médias ›12345
Fondation Maeght : l'ADN « art » de Giuliano  - 16768555.jpg
Face à face les silhouettes de Magdalena Abakanowicz.
Partager

La Fondation de Saint-Paul-de-Vence a accroché les œuvres « recueillies » dans la Villa Celle en Toscane par le collectionneur transalpin. Visite guidée de la collection Gori… par Giuliano Gori

Les Maeght et les Gori. Deux familles et un même ADN : la passion de l'art. Deux familles et deux immenses collections d'œuvres contemporaines sanctuarisées dans des lieux dédiés à « leurs » protégés. La Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence et la Villa Celle en Toscane.

Les Maeght et les Gori, des trajectoires parallèles qui se reflètent en miroir de part et d'autre des Alpes… pour se mêler aujourd'hui dans l'exposition de printemps du musée saint-paulois consacré à la collection de Giuliano Gori.

Il y a quelques jours, ce passionné d'art était à la Fondation pour une visite guidée de ses pépites expatriées.

Extraire les œuvres de la Villa Celle était en soi une gageure. En effet, la plupart d'entre elles ont été créées dans le cadre du mouvement de « l'Arte ambientale » : des œuvres pensées et élaborées dans leur environnement pour lui et avec lui.

Portrait signé Warhol

Certaines, gigantesques, ne sont donc exposées que sous la forme de maquettes. Mais Giuliano Gori a su raviver le contexte aussi bien naturel que la genèse de la création des œuvres qu'il donne à voir à Saint-Paul. Son œil s'illumine devant chacune, il mouline des bras et multiplie les anecdotes.

Dès l'accueil, on tombe nez à nez avec… Giuliano Gori lui-même. Plus jeune, peint en 1974 par Andy Warhol. A ses côtés, un Portrait-relief de Martial Raysse signé Yves Klein. Le ton est donné.

D'une pièce l'autre, Giuliano Gori s'émerveille de ces bouts d'art qui ont émaillé son existence. Comme Daniel Buren qu'il a attendu pendant 30 ans à Celle où il a finalement laissé « la plus belle de ses Cabanes éclatées ». L'émotion du collectionneur perce quand il évoque la toile d'Ottone Rosai, Muri della città, retrouvée sur le chevalet à la mort de l'artiste. « Ces murs noirs qui se referment sans personne, sans rien, quelle puissance ! »

« Giuliano Gori n'a jamais revendu ni renié une œuvre qu'il a achetée » précise Isabel Maeght. « Il lui arrive d'en donner, accompagnant ce geste d'un désir : " J'espère que tu l'aimeras autant que je l'ai aimée " ».

Et cet amour pour les artistes et pour sa collection transparaît tout au long de la visite. Il rend hommage au directeur de la Fondation Maeght, Olivier Kaeppelin, pour la justesse de son accrochage. « C'est l'exposition la plus authentique par rapport à ma collection et à mon parcours » dit-il. Il s'emballe devant les trois œuvres juxtaposées de Bob Morris, trois périodes artistiques que le visiteur embrasse en un regard. D'une sculpture « minimale » (Sans titre) à la Vénus créée pour cette exposition en passant par un bas-relief baroque qui, en son temps, avait fait scandale. Il fait une photo de la scène qu'il adresse dans la foulée à l'artiste américain.

Même chapelle

Beau joueur, Giuliano Gori concède que «Le Chevalde Marino Marini semble avoir été créé pour ici. Il devrait y rester » plaisante-t-il avec Isabel Maeght qui brûle de lui répondre « chiche ».

Et quand on demande au collectionneur italien de dire un mot sur les Maeght, il se fait modeste. « Face à des choses essentielles, on a besoin d'avoir un peu de respect. Mon respect pour les Maeght tient du respect que peut avoir la petite église de campagne pour le Vatican. »Les deux familles appartiennent en tout cas à la même chapelle. Chapelle qui prône l'art et sa transmission au plus grand nombre.

 


Savoir +
Exposition « Arcadia in Celle » Fondation Maeght, à Saint-Paul-de-Vence, jusqu'au 10 juin. Tarifs : 14 euros, 9 euros (réduit), gratuit moins de 10 ans.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Les dernières vidéos

Aymen Abdennour et Elderson Uwa Echiejile : les recrues du mercarto d'hiver
Dimitri Berbatov :transfert surprise de l'AS Monaco
Mounir Obbadi élu sportif azuréen 2013
Le réveillon de la Saint-Sylvestre à Monaco depuis les terrasses du Café de Paris
A suivre
Le vote