“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pour la première fois depuis son exclusion des JO 2018, le skieur azuréen Mathie...

Les Françaises en bronze sur le relais dames, 15e médaille pour ces J.O. 2018

Martin Fourcade et les Français médaillés d'or au relais mixte de biathlon

JO 2018: Martin Fourcade devient le Français le plus titré de l'histoire des Jeu...

VIDEO. JO d'hiver 2018: Pinturault décroche le bronze, l'Isolien Mathieu Faivre ...

Le Monégasque Olivier Jenot indemne après une terrible chute lors des Mondiaux de ski

Mis à jour le 09/02/2017 à 08:37 Publié le 09/02/2017 à 08:36
Olivier Jenot reçoit des soins médicaux.

Olivier Jenot reçoit des soins médicaux. Photo AFP

Le Monégasque Olivier Jenot indemne après une terrible chute lors des Mondiaux de ski

Grosse frayeur pour Olivier Jenot, ce mercredi à Saint-Moritz (Suisse), lors de l’épreuve du Super-G des Mondiaux de ski alpin.

Victime d’une impressionnante chute, le skieur a dû être hélitreuillé en urgence vers l’hôpital de Coire. Alors que certains médias – anglosaxons en tête – se voulaient alarmistes (commotion cérébrale, perforation du poumon…), sa maman Geneviève a pris le temps de nous donner des nouvelles bien plus rassurantes.

>> RELIRE. VIDEO. L'horrible chute de ce skieur monégasque aux Mondiaux de St-Moritz

Mercredi soir, le skieur monégasque était hors de danger mais avait dû subir une intervention chirurgicale au bassin.

«Il n’a jamais perdu connaissance»

Depuis Monaco, les yeux rivés sur sa télévision, la maman d’Olivier a vu la retransmission couper net! Comme bien d’autres concurrents de cet exigeant Super G, disputé un jour blanc, son fils venait de chuter au sortir d’une bosse...

De longues minutes d’angoisse avant la délivrance. «Il nous a téléphoné dès son arrivée à l’hôpital. Le médecin de l’équipe de France l’a examiné sur la piste et n’a rien trouvé d’anormal. Il a été transféré à l’hôpital et les premiers examens étaient normaux. Il n’a jamais perdu connaissance, ni ressenti de fourmillement».

Une «trace» sur le bassin

Les premières radiographies laissent toutefois apparaître une «trace» sur le bassin. Après examen complémentaire, le diagnostic fait état d’une rupture ligamentaire.

Direction le «billard» pour une opération de consolidation visant à poser une plaque et deux vis.

«On prend l’avion dès demain [aujourd’hui, ndlr] pour le rejoindre», poursuit Geneviève, qui espère voir son fils sortir dans les trois jours avec des béquilles.

A 28 ans, Olivier a déjà prouvé qu’il pouvait remonter la pente. En 2015, il s’était fait les croisés. Il avait surtout dû renoncer aux JO de Vancouver (2010) après une luxation de l’épaule couplée d’un os cassé.

Bon rétablissement champion!


La suite du direct