“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PMA pour toutes les femmes: venez vous exprimer lors d'un débat public

Les fruits et légumes que vous consommez au quotidien contiennent-ils des résidu...

Petits et aînés échangent des sensations positives

Police et pôle entrepreneurial verront le jour...en 2023.

Deux nouveaux bâtiments et deux tours Sainte-Jeanne agrégées

Le maire Claude Blanc a chaudement remercié Arlette et Michel Clément pour leur implication dans leur association, dans celle des Allumés et pour leur action avec les enfants de l'école.

Ça marche bien pour Trotte-Sentiers de la Siagne

"Sans la greffe de poumons, je ne serais plus là pour témoigner". Le touchant appel au don d'organe d'une Azuréenne

Mis à jour le 02/02/2018 à 19:20 Publié le 03/02/2018 à 11:50
Sandrine, a été sauvée par une greffe de poumons.

Sandrine, a été sauvée par une greffe de poumons. Photo Philippe Bertini

"Sans la greffe de poumons, je ne serais plus là pour témoigner". Le touchant appel au don d'organe d'une Azuréenne

Sandrine a été sauvée in extremis. Grâce à une greffe il y a 4 ans, cette quadra niçoise a pu reprendre une vie presque normale, malgré sa mucoviscidose. D'autres n'ont pas eu sa chance. Alors, elle témoigne pour sensibiliser aux dons qui sauvent des vies.

"J'étais au plus mal, je me suis vue mourir." Sandrine Deguine, Niçoise de 45 ans, a la mucoviscidose. Une maladie génétique rare qui malgré les traitements dégrade l'état des poumons. Et, il y a 6 ans, son état se détériore. La greffe de poumons s'impose.

Faute de donneurs, elle attend près d'un an avant de pouvoir subir l'opération. "Au bout d'un an, j'ai fait un rejet, rembobine-t-elle. Et quand il y a un rejet c'est retour...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres