“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Quels sont vraiment les effets du cannabis médical?

Sophie Rosso a écrit un livre « Le combat de ma vie ».

Chaque jour, je dis merci à la vie

Venez rouler sur le cancer avec la Fondation Flavien, ce samedi à Monaco

Le Gemluc offre trois équipements au service d’urologie du CHPG

Comment Monaco entend se positionner sur le marché des séniors

Princesse Stéphanie, présidente de Fight Aids Monaco: "Ne pas oublier que le VIH existe, que le VIH tue"

Mis à jour le 29/11/2016 à 08:50 Publié le 29/11/2016 à 08:53
La princesse Stéphanie de Monaco

La princesse Stéphanie de Monaco Photo Jean-François Ottonello

Princesse Stéphanie, présidente de Fight Aids Monaco: "Ne pas oublier que le VIH existe, que le VIH tue"

Hier, huit courtepointes géantes ont été déployées, à Monaco, pour rendre hommage aux personnes emportées par le VIH.

Que représente, à vos yeux, cette cérémonie des courtepointes?

"Elle permet de se souvenir avant tout de toutes ces personnes qui, malheureusement, ont été emportées par le VIH. C’est une manière aussi, pour nos affiliés et des gens de l’extérieur, de participer à ces ateliers de courtepointes, de se rencontrer, de parler des personnes disparues, de faire leur deuil.

La symbolique est forte: chaque courtepointe a la dimension d’un linceul. Il faut se souvenir que lorsque le sida a été découvert, les malades étaient considérés comme des pestiférés. Ces courtepointes sont une manière de rendre...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct