“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Venez rouler sur le cancer avec la Fondation Flavien, ce samedi à Monaco

Le Gemluc offre trois équipements au service d’urologie du CHPG

Comment Monaco entend se positionner sur le marché des séniors

VIDEO. La Fondation Flavien organise son 5e Monaco Trott'N'Roll en faveur de la ...

Des "trucs et astuces" pour aider les familles des patients atteints d'Alzheimer

Le malade, un consommateur comme les autres ? Les médecins, concentrés sur l'exercice de la médecine

Mis à jour le 19/04/2017 à 05:11 Publié le 19/04/2017 à 05:11
Les médicaments prescrits par le médecin ont un prix fixe décidé par l'Etat. Les pharmacies décident des tarifs des autres produits vendus, des compléments alimentaires et passant par les produits d'hygiène ou de beauté. C'est là-dessus que la concurrence fait rage.

Les médicaments prescrits par le médecin ont un prix fixe décidé par l'Etat. Les pharmacies décident des tarifs des autres produits vendus, des compléments alimentaires et passant par les produits d'hygiène ou de beauté. C'est là-dessus que la concurrence fait rage. d'illustration Éric Dulière

Le malade, un consommateur comme les autres ? Les médecins, concentrés sur l'exercice de la médecine

Le domaine de la santé n'échappe pas à la logique concurrentielle. Les patients sont à la recherche du meilleur prix, du service, de la qualité… et de rendez-vous rapides

Dental Access, Point Vision. Deux centres de santé bâtis sur le même principe : la rationalisation. Le premier est dédié à la dentisterie, le second à l'ophtalmologie. Tous deux proposent des rendez-vous rapides, des prises en charge de qualité et surtout des tarifs abordables. Ils ne jouent pas la carte du low-cost et veulent plutôt s'éloigner de cette étiquette qu'ils jugent trompeuse. « Nous pratiquons simplement des prix que nous estimons justes », souligne Lyssia Chanaï, présidente de Dental Access qui possède un centre à Cannes et un à Saint-Laurent-du-Var, situé juste en face de Point Vision, le 22e du nom en France.

Ce dernier avance les mêmes arguments : « Nous ne sommes pas sur un positionnement low-cost, nous avons des dépassements d'honoraires mais ils sont maîtrisés, insiste Patrice Pouts, président du groupe Point Vision. Notre force est de proposer des rendez-vous rapides avec des tarifs maîtrisés. Et c'est possible grâce à des modes d'organisation rationalisés. Nous nous appuyons sur des équipes pluridisciplinaires constituées de secrétaires médicales, d'orthoptistes et d'ophtalmologues. Les médecins, en déléguant la...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct