“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Après une série de matches amicaux, le 7 octobre prochain, les seniors joueront leur première rencontre du championnat.

L'AS Monaco Rugby entre dans une autre dimension

Depuis la création de l'association il y a sept ans, 51 350 enfants ont été initiés à la pratique du rugby.

Du rugby, mais pas que…

Demain, venez découvrir le rugby en famille !

Rugby : demain journée portes ouvertes au val d'Anaud

 Une trentaine de joueurs avaient répondu à l'appel.	( Photos J.B)

Des joueurs très motivés

La grande famille du rugby mentonnais. 	(DR)

Opération séduction pour le RC Menton Webb Ellis

XV de France: Poirot, la rage au coeur

Mis à jour le 09/11/2017 à 07:50 Publié le 09/11/2017 à 05:34
Jefferson Poirot avec les petits de Marcoussis.

Jefferson Poirot avec les petits de Marcoussis. AFP

XV de France: Poirot, la rage au coeur

Incontournable pilier gauche du XV de France, le joueur de Bordeaux-Bègles n'a pas eu un parcours facile mais il est animé d'une telle volonté...

Le coq sur le cœur et dessous la rage. Devenu pilier gauche incontournable du XV de France, opposé samedi à la Nouvelle-Zélande, Jefferson Poirot s'est construit tout seul en Périgord, dans un environnement parfois hostile. Mobile, puissant, costaud: Poirot, 25 ans et 11 sélections, possède toute la panoplie du pilier moderne. A laquelle on peut ajouter la volonté, qui l'accompagne depuis ses premiers pas ovales à Lalinde, près de Bergerac, où il arrive avec sa mère alors qu'il n'a que huit ans, en provenance du Val-d'Oise.

Pas évident de débarquer dans ce terroir lorsqu'on est différent de culture et de peau, pour Jefferson, métissé par son père, un Nigérian installé à Londres, avec qui le contact est plutôt distendu mais qui lui a légué...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct