“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Après une série de matches amicaux, le 7 octobre prochain, les seniors joueront leur première rencontre du championnat.

L'AS Monaco Rugby entre dans une autre dimension

Depuis la création de l'association il y a sept ans, 51 350 enfants ont été initiés à la pratique du rugby.

Du rugby, mais pas que…

Demain, venez découvrir le rugby en famille !

Rugby : demain journée portes ouvertes au val d'Anaud

 Une trentaine de joueurs avaient répondu à l'appel.	( Photos J.B)

Des joueurs très motivés

La grande famille du rugby mentonnais. 	(DR)

Opération séduction pour le RC Menton Webb Ellis

Masterclass princière pour les Sud-Africains Une manière de leur donner davantage confiance en eux

Mis à jour le 18/03/2017 à 05:08 Publié le 18/03/2017 à 05:07
Autour d'un mannequin pour pratiquer, la princesse a enseigné, hier au gymnase de l'Annonciade, la façon de pratiquer un massage cardiaque.

Masterclass princière pour les Sud-Africains Une manière de leur donner davantage confiance en eux

La princesse Charlène a choisi, hier matin, d'enseigner les gestes qui sauvent à des enfants de Cape Town qui participent, en Principauté ce week-end, au tournoi de rugby Sainte-Dévote

Qu'est-ce que des collégiens de Monaco et des enfants des townships de Cape Town en Afrique du Sud, qui, de surcroît, parlent Afrikaan, ont en commun ? A priori, pas grand-chose.

Une fois évoquées leurs passions communes pour la pizza, Harry Potter, Justin Bieber et les jeux sur XBox, les adolescents ont pourtant moult sujets de conversation hier matin à l'occasion du troisième échange Monaco/Afrique du Sud autour des valeurs du sport, développé par la fondation Princesse Charlène.

À ce titre, la princesse Charlène s'est chargée elle-même...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct