“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Trois choses à savoir avant le conseil municipal de Roquebrune-cap-Martin ce lundi

Mis à jour le 06/10/2017 à 07:02 Publié le 06/10/2017 à 07:10
La commune de Roquebrune-Cap-Martin vue du ciel

La commune de Roquebrune-Cap-Martin vue du ciel Photo Eric Dulière

Trois choses à savoir avant le conseil municipal de Roquebrune-cap-Martin ce lundi

Le conseil municipal de Roquebrune-Cap-Martin se réunit lundi 9 octobre à 18h. A l'ordre du jour, une vingtaine de délibérations seulement. Majoritairement administratives.

Voici ce que l'on peut d'ores et déjà dire de cette séance ordinaire:

Une nouvelle tête dans l'opposition

Avocate au barreau de Nice, Monica Grasso, 43 ans, succède à Francis Leborgne pour la liste d'opposition "Servir Roquebrune". Dans un premier temps étiquetée PS, elle a rejoint les rangs d'En Marche! Roquebrunoise depuis plus d'une décennie, affûtée après avoir été dans l'opposition à Cap-d'Ail durant douze ans, elle assure vouloir être dans la lignée de son prédécesseur: "Je serai pragmatique et constructive. Je m'opposerai quand il le faudra, loin des querelles de partis."

Aménagement dans le "Rataou"

Le conseil municipal devra approuver le permis de construire pour l'aménagement de la dalle supérieure du parking -souterrain- du Rataou, dans les hauteurs du vieux village. Le projet, qui figure parmi les six programmes d'envergure prévus par la commune entre 2017 et 2019, est évalué à 300.000 euros. Seront également discutées les modalités d'ouverture aux usagers du rez-de-chaussée dudit parking.

Assainissement

Après la réalisation du carrefour giratoire Riva Bella, assorti du projet de mise en place d'un réseau d'eau pluviale sur près d'un kilomètre, des travaux d'assainissement restent à faire sur les postes de relevage des eaux usées de Cabbé et de Massolin. Le conseil devra approuver un permis de construire pour l'un, une déclaration préalable pour l'autre.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres