“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Mady Bellone aux côtés du maire et son épouse, entourés des élus, professeurs, adhérents, et personnalités... devant les œuvres d'élèves d'arts plastiques.

L'Université dans la ville a fêté sa rentrée

Lucas, Bouglione : même combat

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

Si vous stationnez sans ticket, il vous en coûtera désormais 30 euros à Beausoleil

Mis à jour le 22/11/2017 à 12:19 Publié le 22/11/2017 à 11:29
Les tarifs restent presque inchangés, sauf si le stationnement dure plus de huit heures.

Les tarifs restent presque inchangés, sauf si le stationnement dure plus de huit heures. Photo Jean-François Ottonello

Si vous stationnez sans ticket, il vous en coûtera désormais 30 euros à Beausoleil

La gestion du stationnement en voirie passe dans le privé au 1er décembre. L’amende pour dépassement du temps ou pour absence de ticket devient un «forfait de post-stationnement»

Qui ne s’est jamais dit, en se garant dans la rue: «Oh, je ne vais pas payer, j’en ai pour pas longtemps…» D’autant qu’en cas de flagrant délit, à Beausoleil, il ne vous en coûtait que 17 euros.

Eh bien ce temps-là est révolu. Lors du conseil municipal de lundi soir, la Ville a voté la délégation de service public pour le stationnement en voirie.

Une entreprise spécialisée

En clair, les parcmètres passent dans le privé. Avec cette délégation,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct