“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'équipe du conservatoire attend anciens et nouveaux élèves dans le palais de May.	(A.P.-B.)

Beaulieu : le conservatoire vise une rentrée sereine

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Mady Bellone aux côtés du maire et son épouse, entourés des élus, professeurs, adhérents, et personnalités... devant les œuvres d'élèves d'arts plastiques.

L'Université dans la ville a fêté sa rentrée

Lucas, Bouglione : même combat

Serge Tinland, l'Azuréen qui veut proclamer la sixième République

Mis à jour le 17/03/2016 à 17:34 Publié le 30/04/2016 à 19:00
Serge Tinland, vers l'infini et au-delà.

Serge Tinland, vers l'infini et au-delà. Guillaume Aubertin

Serge Tinland, l'Azuréen qui veut proclamer la sixième République

Aujourd’hui formateur en aéronautique à Mandelieu, ancien scaphandrier - chercheur de trésor, et passionné depuis toujours par les ovnis, cet Azuréen de 53 ans est prêt et motivé à "rendre la France au peuple". Mais pour y arriver, Serge Tinland doit d’abord être élu président de la République...

Son nom claque comme une porte dans un courant d’air. Entre Hillary Clinton et Donald Trump, on imaginerait non sans mal Serge Tinland jouer les trouble-fête dans la campagne présidentielle des États-Unis. Sauf que notre homme ne joue pas sur ce pré-là. Son terrain à lui, c’est la France. Et parce qu’il "aime (son) pays", parce qu’il en a marre,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct