“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme instrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Référendum en Catalogne: le président répond au roi et appelle à une médiation

Mis à jour le 05/10/2017 à 06:31 Publié le 05/10/2017 à 06:30
Trois personnes regardent l'allocution télévisée du président de la Catalogne, mercredi 4 octobre, dans un bar.

Trois personnes regardent l'allocution télévisée du président de la Catalogne, mercredi 4 octobre, dans un bar. Photo AFP

Référendum en Catalogne: le président répond au roi et appelle à une médiation

Dans un discours de défiance, dans la soirée du mercredi 4 octobre, le président de la Catalogne, Carles Puigdemont, a reproché au roi d'Espagne Felipe VI de ne pas reconnaître les aspirations du peuple catalan.

Le président du Parlement catalan, Carles Puigdemont, a pris la parole pour réaffirmer son intention de "mettre en œuvre le résultat du vote" (du référendum d'autodétermination du 1er octobre) et de déclarer l'indépendance de la Catalogne, tout en adressant quelques critiques cinglantes au monarque espagnol, Felipe VI.

Ce dernier, la veille, avait formulé de vives critiques à l'égard des dirigeants catalans, les accusant notamment d'avoir bafoué "de façon répétée (...) et délibérée" la Constitution et de "mettre en danger la stabilité" de la Catalogne et de toute l'Espagne.

>> RELIRE. Référendum en Catalogne: le roi d'Espagne attaque durement les dirigeants catalans dans une rare allocution

"L'heure est à la médiation"

Carles Puidgemont a, en retour, regretté que le roi "adopte le discours et les politiques du gouvernement (de Mariano) Rajoy qui ont été catastrophiques pour la Catalogne et ignore délibérément des millions de Catalans qui ne pensent pas comme eux". "La constitution lui octroie un rôle de modérateur qu'il (Felipe VI) n'a pas endossé, a poursuivi Carles Puidgemont. Il a assumé un rôle inadéquat en soutenant les décisions du gouvernement espagnol, qui ne visent qu'à éteindre les aspirations du peuple catalan."

Carles Puidgem a ensuite pris le roi directement à partie: "Je m'adresse directement à sa majesté, dans une langue que je sais que vous comprenez: par votre discours d'hier, vous avez déçu beaucoup de gens en Catalogne, qui attendaient de vous une parole de paix et de dialogue."

Le dirigeant catalan a toutefois réitéré son appel à une médiation. "Je dis que l'heure est à la médiation. (…) Paix et dialogue font partie de la culture politique de notre peuple mais nous n'avons jamais reçu de réponse positive du gouvernement à nos demandes", a-t-il regretté. Enfin, ce mercredi, la justice espagnole "a convoqué en vue de leur inculpation" le chef de la police catalane et deux responsables d'associations indépendantistes. Ils sont visés dans le cadre d'une "enquête pour sédition".

>> RELIRE. Référendum en Catalogne: le FC Barcelone et la Sagrada Familia en grève pour défendre leurs droits

Le gouvernement refuse fermement

Le gouvernement espagnol a refusé, mercredi soir, l'appel du président indépendantiste catalan Carles Puigdemont à une médiation tant qu'il continuerait à menacer de faire sécession.

"Si M. Puigdemont veut parler ou négocier, ou envoyer des médiateurs, il sait parfaitement ce qu'il doit faire auparavant: se remettre dans le chemin de la loi, qu'il n'aurait jamais dû quitter", affirme la présidence du gouvernement dans un communiqué.

Le chef du gouvernement, Mariano Rajoy pourrait invoquer l'article 155 de la constitution, jamais encore utilisé, qui permet de prendre le contrôle des institutions d'une région qui "porte gravement atteinte à l'intérêt général de l'Etat".

>> RELIRE. Référendum en Catalogne: 92 blessés dans des heurts, le "oui" l'emporte


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres