“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une séance estivale, malgré tout très chargée pour les conseillers municipaux !

Un conseil municipal avant tout très social

VIDEO. Un collaborateur de Macron filmé en train de frapper un manifestant à Par...

Lors d'une cérémonie en juin, la 27e brigade d'infanterie de montagne à Gap a donné à la promotion nationale des engagés volontaires des chasseurs alpins 2018 le nom de François Ratto.	(DR)

Un soldat roquebrunois de 14-18 fait citoyen d'honneur à titre posthume

Le maire de Menton, Jean-Claude Guibal.	
	(Archive photo 
	Jean-François Ottonello)

Menton annonce un été haut en couleurs Encore plus d'activités pour les jeunes

Non, le prince Albert II n'est pas hospitalisé au Centre hospitalier Princesse-G...

Référendum en Catalogne: le FC Barcelone et la Sagrada Familia en grève pour défendre leurs droits

Mis à jour le 03/10/2017 à 07:12 Publié le 03/10/2017 à 07:10
Des Catalans protestent contre les violences policières survenues lors du référendum, lundi 2 octobre.

Des Catalans protestent contre les violences policières survenues lors du référendum, lundi 2 octobre. Photo AFP

Référendum en Catalogne: le FC Barcelone et la Sagrada Familia en grève pour défendre leurs droits

La région espagnole est en grève, mardi 3 octobre, pour défendre ses droits et dénoncer les violences policières, survenues en marge du référendum interdit sur l'indépendance, dimanche. Le fossé se creuse de plus en plus avec Madrid.

Cette grande mobilisation, ponctuée de manifestations, intervient deux jours après l'organisation d'un référendum d'autodétermination interdit, ponctué de violences. 

>> LIRE AUSSI. Référendum en Catalogne: 92 blessés dans des heurts, le "oui" l'emporte

Les dirigeants de la Catalogne, une région grande comme la Belgique où vivent 16% des Espagnols, ont annoncé qu'ils envisagent sérieusement de déclarer l'indépendance une fois confirmée la victoire du "oui", à 90% selon des résultats non définitifs.

La grève avait dans un premier temps été convoquée par des syndicats minoritaires. Après les brutalités et les violences ayant amené dimanche plus de 800 personnes à solliciter une assistance médicale, les syndicats majoritaires dans la région ont décidé d'y adhérer pour montrer une image d'unité face à ces agressions. Les associations et partis indépendantistes, qui ont une importante capacité de mobilisation, également.

Démonstration "de paix"

"Je suis convaincu que cette grève sera très suivie", a déclaré le président de la région Carles Puigdemont qui cherche aussi par ce biais à montrer que toute la société le soutient dans son bras de fer pour obtenir de Madrid, au minimum un référendum d'autodétermination.

la grève est prévue au port de Barcelone, dans les universités publiques, les transports, le Musée d'art contemporain (MACBA), parmi les employés de l'opéra et même ceux de la fameuse Sagrada Familia, la cathédrale de Gaudi. Le Barça suivra aussi: ni les équipes professionnelles ni celles des jeunes ne s'entraîneront mardi. Les organisateurs veulent en faire une démonstration "de paix".

Le scrutin auquel ont participé de très nombreux Catalans a ouvert la crise politique la plus profonde traversée par l'Espagne depuis le rétablissement de la démocratie dans le pays en 1977.


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres