“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Séances législatives publiques du Conseil national mercredi et jeudi soir

LR: "Un parti qui ne fait que des divisions, que des soustractions", selon Lecor...

5 textes, 5 débats dès jeudi au Conseil national

Virginie Calmels, rassemblement, Européennes... La vision de Jean Leonetti, nouv...

VIDEO Ulysse Gosset : "J'aimerais que Poutine fasse des gestes pour se rapproche...

Pourquoi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian quitte le PS?

Mis à jour le 08/03/2018 à 09:36 Publié le 08/03/2018 à 09:28
Jean-Yves Le Drian quitte le PS après 44 années passées en son sein.

Jean-Yves Le Drian quitte le PS après 44 années passées en son sein. Photo AFP

Pourquoi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian quitte le PS?

L'ancien poids lourd du quinquennat Hollande a annoncé ce jeudi matin qu'il quittait le Parti socialiste, à quelques jours de l'élection d'un nouveau dirigeant à la tête de cette formation les 15 et 29 mars.

Au lendemain du débat entre les quatre prétendants à la tête du Parti socialiste, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a indiqué qu'il rendait sa carte du PS. Les déclarations du responsable du PS ont visiblement fini de le convaincre: "Rachid Temal, a déclaré il y a peu de temps "aucun ministre ne pourra voter (...) il n'y a aucun socialiste au gouvernement" donc j'en prends acte, c'est-à-dire que je me retire du Parti socialiste", a indiqué l'ancien ministre de François Hollande sur Cnews.

"Opposition sectaire,
convictions dépassées"

Des déclarations qui sonnaient, pour le ministre des Affaires étrangères, comme une exclusion de fait. "Je me retire du Parti socialiste après 44 années, avec beaucoup d'émotion, de fierté mais aussi de déception", a notamment affirmé Jean-Yves Le Drian. "Le Parti socialiste se replie dans une opposition sectaire et stérile".

"Je suis dans la logique de mon engagement depuis 1974 et j'estime aujourd'hui que la manière d'avancer vers l'Europe, la manière de transformer notre pays, c'est auprès d'Emmanuel Macron qu'il faut le faire", a ajouté le ministre regrettant le repli du PS "dans des convictions qui sont, à mon sens, dépassées".

Son ancien collègue du gouvernement Hollande Stéphane Le Foll y voit lui une cohérence: "On ne peut pas être au gouvernement, soutenu par une majorité, et être dans un parti d'opposition. Ça ne pouvait pas continuer, à un moment soit il fallait quitter le gouvernement, soit quitter le Parti socialiste. C'était une clarification qui était extrêmement nécessaire».

Jean-Yves Le Drian a toutefois précisé qu'il ne rejoignait pas La République en Marche (LREM).


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres