“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les discours se sont tenus au Palais de l'Europe.

J.-C. Guibal : ode au corps militaire

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

"100 millions d'euros d'excédents de budget" à Monaco, d'après le président de l...

Pour le prince Albert, le retrait des Etats-Unis sur l'accord de Paris est "une erreur historique grave"

Mis à jour le 02/06/2017 à 18:34 Publié le 02/06/2017 à 13:54
Le prince Albert II.

Le prince Albert II. Photo C. D.

Pour le prince Albert, le retrait des Etats-Unis sur l'accord de Paris est "une erreur historique grave"

Le prince Albert s'est confié à Nice-Matin et se dit "extrêmement déçu" de la décision prise par le président Donald Trump, qui retire les Etats-Unis de l'accord de Paris.

Un choix politique que le prince Albert considère comme "une grave erreur historique et un signal on ne peut plus déprimant." Il souligne: "C'est catastrophique. Quand un grand pays recule sur un engagement international, ce n'est pas très glorieux."

Mais le prince, qui inscrit la lutte en faveur de l'environnement depuis son avènement en 2005, veut "garder espoir". "Même aux Etats-Unis, de grandes sociétés et des villes poursuivent leur propres démarches en faveur des énergies renouvelables. Cela peut nous rendre un peu moins pessimistes."

Dans un communiqué du Palais princier, le souverain réaffirme l'engagement de son pays: "Cette décision (...) compromet en outre le leadership mondial de l’Amérique et ses propres intérêts économiques en sous-estimant les perspectives de croissance offertes par une économie décarbonnée basée sur l’innovation technologique. Je veux croire que les Etats, la population et les villes des Etats américains qui sont déjà engagés dans un cycle vertueux de transformation et ceux qui en comprennent l’importance pour les générations futures, poursuivront leurs efforts en faveur d’une croissance économique à faible intensité carbone, durable et résiliente. La Principauté de Monaco affirme plus que jamais son engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique avec des objectifs ambitieux supérieurs à ceux prévus par l’Accord de Paris. J’invite toutes les Nations du Monde, signataires de cet Accord, à poursuivre et confirmer leurs engagements pour une cause qui concerne la préservation de notre Terre et de l’Humanité."

à partir de 1 €


La suite du direct