“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Rassemblement national et emplois fictifs: la justice réduit le montant de la sa...

Jean-Marie Le Pen hospitalisé à la suite d'une fièvre persistante

L'équipe du conservatoire attend anciens et nouveaux élèves dans le palais de May.	(A.P.-B.)

Beaulieu : le conservatoire vise une rentrée sereine

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Pierre Moscovici veut "un Royaume-Uni dans une Europe unie"

Mis à jour le 19/02/2016 à 17:23 Publié le 19/02/2016 à 17:29
Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires. Photo AFP

Pierre Moscovici veut "un Royaume-Uni dans une Europe unie"

Dans un entretien accordé ce vendredi matin à Monaco-Matin et Nice-Matin, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, souligne son attachement à l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne.

Alors qu'un sommet crucial se tient à Bruxelles depuis jeudi, l'ancien ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Ayrault se refuse à "commenter ni préjuger des conclusions qui en ressortiront".

Mais il rappelle qu'il est "très fermement attaché à la participation du Royaume-Uni dans l’Union européenne. Si j’osais une formule, je dirais que je suis pour un Royaume-Uni dans une Europe unie. Pour la Commission, cet accord est dans l’intérêt de tous."

Pierre Moscovici effectuera une visite officielle en principauté de Monaco lundi 22 février.

Il viendra sur le Rocher parapher un accord d’échange automatique d’informations fiscales avec le gouvernement princier.

Interview à lire samedi dans Monaco-Matin et Nice-Matin.


La suite du direct