“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Charles-Ange Ginésy :
« Le département tiendra parole. »

Une opération cruciale

La Commission valide les comptes de campagnes de l'élection nationale de 2018

La réception s'est déroulée aux Jardins de la mairie annexe à Èze bord de mer, en présence de plusieurs personnalités A droite, Danielle Lisbona, présidente de Familles de France 06 depuis 10 ans.

Famille de France 06 a soufflé ses 10 bougies

Le nouveau bail signé à La Turbie, l'AS Monaco FC va avoir un nouveau centre d'e...

Macron reçoit May dans le Var pour parler du Brexit

Menacé de mort, le maire de Vintimille reçoit le soutien de la fédération socialiste des Alpes-Maritimes

Mis à jour le 10/11/2017 à 18:38 Publié le 10/11/2017 à 15:27
Le maire de Vintimille, Enrico Ioculano

Le maire de Vintimille, Enrico Ioculano Photo Jean-François OTTONELLO

Menacé de mort, le maire de Vintimille reçoit le soutien de la fédération socialiste des Alpes-Maritimes

Le premier secrétaire du PS 06, Xavier Garcia a tenu à exprimer son soutien à Enrico Ioculano, maire de Vintimille, ciblé par des menaces de mort.

"Suite aux menaces de mort proférées à son encontre, je tiens à exprimer au Maire de Vintimille, Enrico Ioculano, et à sa famille toute ma solidarité et mon amitié", écrit Xavier Garcia dans un communiqué.

>> RELIRE. Le maire de Vintimille menacé de mort 

Pour le premier secrétaire de la fédération socialiste des A-M, ces menaces de mort sont "écœurantes et injustes" alors que le maire de Vintimille est en "1ère ligne face à la crise migratoire". 

Dans ce contexte tendu, Enrico Ioculano "n'a souvent pu que compter sur lui-même" selon lui. Il regrette en outre "l'absence de solidarité et le manque de dialogue entre les autorités italiennes et françaises".

 

à partir de 1 €


La suite du direct

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

Ok En savoir plus et gérer ces paramètres