“RhĂ´ooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Mady Bellone aux côtés du maire et son épouse, entourés des élus, professeurs, adhérents, et personnalités... devant les œuvres d'élèves d'arts plastiques.

L'Université dans la ville a fêté sa rentrée

Lucas, Bouglione : mĂŞme combat

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

«L’important, c’est le principe d’humanité»

Mis à jour le 18/10/2016 à 11:49 Publié le 18/10/2016 à 11:43
Alors que les hauts représentants de sept sociétés nationales de la Croix-Rouge de petits États d’Europe, du Comité international de la Croix-Rouge et de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge se réunissent à Monaco, Simon Missiri (avec le prince et ci-dessous) revient sur les migrations en Europe.

«L’important, c’est le principe d’humanité»

À Monaco, Simon Missiri, le directeur du bureau de la région Europe de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, évoque les migrations

Il a démarré sur le terrain, au Soudan. Simon Missiri a rejoint la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge il y a une trentaine d’années. Il est aujourd’hui le directeur du bureau de la région Europe. Simon Missiri est venu à Monaco alors que la Croix-Rouge monégasque reçoit les hauts représentants de sept sociétés nationales de la Croix-Rouge de petits États d’Europe, du Comité international de la Croix-Rouge et de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, depuis hier et jusqu’à ce soir. Pour échanger sur des problématiques communes. Parmi les points centraux de cette rencontre, justement: les migrations. Simon Missiri revient sur ce sujet au centre de l’actualité européenne, en insistant sur le «principe d’humanité».

Quelle est...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct