“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Ils l'ont dit" : les déclarations des différents conseillers nationaux lors de ...

Stéphane Valeri assure que le Conseil national est "partenaire" du gouvernement

CHPG, îlot Pasteur, Jardins d'Apolline..., le ministre des Finances, Jean Castel...

VIDEO. Philippe Vardon : "Des Châteaudouble, il y en a des centaines en France"

Les mesures du gouvernement pour promouvoir le vélo en France

Les plages privées dans le collimateur du maire de Cap d'Ail Xavier Beck

Mis à jour le 23/07/2017 à 21:33 Publié le 23/07/2017 à 21:00
Un peu de calme au paradis : c'est ce qu'a demandé Xavier Beck aux gérants des concessions de plages de la ville (ici, plage de la Mala).

Les plages privées dans le collimateur du maire de Cap d'Ail Xavier Beck

Xavier Beck est monté au créneau concernant les nuisances des plages privées.

"J'aimerais maintenant aborder un point sur lequel je ne transigerai pas." C'est par ces quelques mots que le maire de Cap-d'Ail a lancé le pavé dans la mare de ce début de saison estivale, lors de la réunion informelle qui a réuni dernièrement en mairie tous les acteurs du bord de mer, pour accueillir l'arrivée des CRS-MNS sur la commune.

Xavier Beck a clairement souligné que la plage n'était pas une boîte de nuit et que la nuisance commençait dès lors que les utilisateurs de la plage publique pouvaient entendre la musique des concessions de plage-autrement dit, les plages privées.

Bruit et déchets

Un avertissement non déguisé à l'attention des gérants de ces établissements connus pour leur identité sonore forte. Sera-t-il entendu par les plages?

Il l'a en tout cas été par le chef des CRS détachés à Cap-d'Ail pour la saison estivale, qui a prévenu qu'il ferait appliquer la loi. D'abord avec un avertissement puis, le cas échéant, en verbalisant.

Autre point abordé par le maire, après avoir rappelé que la commune ne touchait pas un centime des concessions de plage depuis sept ans et qu'elle devait toutefois assumer l'évacuation des déchets causés par celles-ci, notamment à la Mala: la gestion des ordures ménagères par les concessions. Le maire leur a expressément demandé de bien vouloir faire un effort sur le traitement des déchets, point qu'il a qualifié de "question de politesse et de courtoisie" envers les personnes chargées d'en effectuer le ramassage par barge tous les matins.

Du côté de la gestion des déchets sur les plages, rappelons que les fumeurs peuvent retirer à l'office du tourisme ou dans les postes de secours des cendriers de plage afin de préserver la propreté de celle-ci.


La suite du direct