“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lucas, Bouglione : même combat

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les discours se sont tenus au Palais de l'Europe.

J.-C. Guibal : ode au corps militaire

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

Les élus du Conseil national de Monaco opposés aux travaux "exorbitants" du stade Louis-II

Mis à jour le 13/12/2017 à 08:25 Publié le 13/12/2017 à 08:23
Le stade Louis II dans le quartier de Fontvieille.

Le stade Louis II dans le quartier de Fontvieille. Photo C.D.

Les élus du Conseil national de Monaco opposés aux travaux "exorbitants" du stade Louis-II

Les élus ont démarré ce mardi soir au Conseil national, l’examen du budget 2018 de l’état, qui marquera la fin de leur mandature, sur fond de campagne pour les élections nationales. En parlant budget,

Marc Burini, le vice-président du Conseil national a rapporté ce mardi soir le budget 2018 devant la Haute assemblée de la principauté de Monaco. Dans la continuité de celui de l’année qui s’achève.

150 places de parking au Portier

"Présenté avec un excédent prévisionnel de près de trois millions d’euros, il renforce les moyens en matière de sécurité nationale et numérique, de développement des systèmes d’information de l’État, d’aide publique aux pays en développement, et enfin de poursuite d’une politique de grands travaux ambitieuse, représentant le tiers des dépenses globales de I’Etat".

En chiffres, c'est 1,217 milliard de recettes (hausse de 0,6 %) et 1,214 milliard de dépenses (hausse de 0,9 %). Et au final quelque deux millions d’excédents, précisés par le gouvernement, à la suite d'inscriptions modificatives.
Parmi les nouvelles opérations d’équipements dévoilées dans ce budget, le rapport fait état de 25,5 millions d’euros pour surélever le siège de la Sûreté publique. Et de l’aménagement d’un parking de 150 places au Portier avec surface commerciale.

Pas de "cohérence"

Pour la refonte du stade Louis-II en revanche, l’enthousiasme est moins fort. Marc Burini a précisé "si cette opération est nécessaire et demandée depuis de nombreuses années par les élus, ces derniers n’ont pas eu le sentiment que cet ouvrage considérable ait été pensé au travers d’un projet économique et associatif cohérent".

En effet, une enveloppe de 240 millions d’euros est inscrite au programme triennal. Un coût "exorbitant" selon le vice-président, "étant donné les incertitudes qui planent encore sur ce projet, la commission vous demande d’effectuer une écriture modificative sur cette opération en retranchant une somme".

Une requête entendue par le gouvernement "dans l’attente de stabilisation définitive du programme nous avons décidé de la limiter à 70 millions d’euros, correspondant aux seules opérations d’ores et déjà engagées ou devant l’être en 2018", a précisé le ministre d’état. Enveloppe comprenant notamment la deuxième phase de rénovation du centre nautique, la création de loges et la sécurisation du parvis.


La suite du direct