“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Mady Bellone aux côtés du maire et son épouse, entourés des élus, professeurs, adhérents, et personnalités... devant les œuvres d'élèves d'arts plastiques.

L'Université dans la ville a fêté sa rentrée

Lucas, Bouglione : même combat

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les candidats se rendent coups pour coups

Mis à jour le 10/12/2015 à 05:15 Publié le 10/12/2015 à 05:15
Le face-à-face Christian Estrosi Marion Maréchal-Le Pen sur le plateau de France 3 hier après-midi.

Le face-à-face Christian Estrosi Marion Maréchal-Le Pen sur le plateau de France 3 hier après-midi. Frank Fernandes

Les candidats se rendent coups pour coups

Parfois vif, le seul débat de l'entre-deux tours des élections régionales a tenu ses promesses. S'il n'a pas nécessairement un vainqueur, il a permis de préciser les positions des deux finalistes

Qui a gagné le débat télévisé d'hier soir entre Marion Maréchal-Le Pen et Christian Estrosi ? (1) « Nous forcément », ont répondu avec humour les entourages des deux candidats, avec le soulagement de ceux qui sortent d'un exercice périlleux. Sans faire de réponse de Normand, on serait tenté d'arbitrer pour le match nul. La jeune élue frontiste a imposé, à 26 ans, une maturité assez étonnante dans la maîtrise d'un exercice médiatique très compliqué. Mais elle a été en retrait sur certains sujets, même floue parfois.

Christian Estrosi de temps en temps sur la défensive ou trop répétitif sur certaines attaques déjà vues, a toutefois déroulé toute son expérience politique, sa connaissance de la Région, avec moult références chiffrées. Un débat sans K.-O., qui a permis à chacun de poser ses propres marqueurs politiques.

Aux électeurs à se faire leur opinion.

Le départ a été tonitruant. Marion Maréchal-Le Pen, qui a gagné le toss - un tirage au sort - a dégainé en premier. « Vous avez acheté les voix d'Alliance écologiste indépendante », affirme-t-elle, faisant référence à une polémique du jour. Christian Estrosi aurait promis 30 millions d'euros pour la création d'un Institut pour l'écologie et la qualité de vie. « Nous savons la manière que vous avez de mentir en toutes circonstances », lance-t-il à la candidate. Et d'expliquer que l'Alliance écologiste indépendante de Jean-Marc Governatori se retrouve simplement derrière les valeurs de la République « qui sont les nôtres ». Nicolas Sarkozy qui juge que « voter FN n'est pas immoral. » Poussé par Marion Maréchal-Le Pen, Christian Estrosi reconnaît « qu'il ne partage pas » cette remarque.

Estrosi brandit un portrait de Vardon

S'ensuivront des invectives sur la présence de l'identitaire niçois Philippe Vardon sur la liste FN. Et Estrosi de brandir devant la caméra une photo où Philippe Vardon ferait le salut nazi. « Ce n'est pas lui », rétorque la candidate.

Sur le thème de la sécurité, Marion Maréchal-Le Pen a estimé que la Région avait peu de marge de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct