“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

"100 millions d'euros d'excédents de budget" à Monaco, d'après le président de l...

"Ils l'ont dit" : les déclarations des différents conseillers nationaux lors de ...

Stéphane Valeri assure que le Conseil national est "partenaire" du gouvernement

CHPG, îlot Pasteur, Jardins d'Apolline..., le ministre des Finances, Jean Castel...

Les attentats de Paris s'invitent au Conseil national de Monaco

Mis à jour le 08/12/2015 à 05:06 Publié le 08/12/2015 à 05:06
Le renforcement de la sécurité à Monaco après les attaques terroristes de Paris fait totalement consensus entre le Conseil national et le gouvernement.

Le renforcement de la sécurité à Monaco après les attaques terroristes de Paris fait totalement consensus entre le Conseil national et le gouvernement. Cyril Dodergny

Les attentats de Paris s'invitent au Conseil national de Monaco

L'ouverture des débats sur le budget primitif 2016 a été marquée par l'annonce d'un projet de loi sur la sécurité nationale et le recrutement en urgence de dix agents de police supplémentaires

Les attentats perpétrés à Paris le 13 novembre se sont invités à l'ouverture de la séance publique du Conseil national dédiée au budget primitif de l'État pour 2016, hier soir.

D'abord dans les propos liminaires du président de la commission des Finances et de l'Économie nationale. « Comment ne pas évoquer les incertitudes au niveau géopolitique qui ensanglantent la planète ? s'est interrogé Marc Burini. Au moment où [j'écrivais] ces lignes, à Paris, l'impensable faisait place à l'indicible. » Un drame évoqué pour illustrer le « contexte international difficile et incertain » dans lequel le gouvernement princier « a établi un budget primitif 2016 en excédent de 5,8 millions d'euros ».

« Vous comprendrez l'urgence… »

Mais l'instant ne...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct