“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Rassemblement national et emplois fictifs: la justice réduit le montant de la sa...

Jean-Marie Le Pen hospitalisé à la suite d'une fièvre persistante

L'équipe du conservatoire attend anciens et nouveaux élèves dans le palais de May.	(A.P.-B.)

Beaulieu : le conservatoire vise une rentrée sereine

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Le Front national se cherche encore dans la 4e circo

Mis à jour le 13/12/2017 à 05:22 Publié le 13/12/2017 à 05:22
Michaël Payet-Maugeron, malgré ses 23 ans, a déjà une petite expérience de la politique locale.

Michaël Payet-Maugeron, malgré ses 23 ans, a déjà une petite expérience de la politique locale. Thibaut Parat

Le Front national se cherche encore dans la 4e circo

Avec des scores élevés lors des dernières élections, le FN peine pourtant à trouver une stabilité sur la circonscription. Michaël Payet-Maugeron espère incarner le renouveau du parti sur le terrain

Le Front national a ce quelque chose de paradoxal. Dans la 4e circonscription, les échéances électorales passées démontrent que le parti frontiste n'a eu de cesse de grappiller des pourcentages. À la présidentielle, Marine Le Pen s'octroie la première place dans la ville-centre, Menton. Dans la foulée, aux législatives, le FN représenté par Olivier Bettati, en seconde position, devance le parti Les Républicains sur ses propres terres. « Le vote FN répond à des motivations nationales accentuées par des considérations locales comme la pression migratoire à la frontière. Chez ces électeurs-là, il y a une anxiété nourrie d'une nostalgie de la France », analyse...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct