“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les discours se sont tenus au Palais de l'Europe.

J.-C. Guibal : ode au corps militaire

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

"100 millions d'euros d'excédents de budget" à Monaco, d'après le président de l...

L'aéroport de Nice invité surprise du gouvernement

Mis à jour le 03/06/2016 à 05:05 Publié le 03/06/2016 à 05:05
Serge Telle, le chef du gouvernement princier, promet un «État fort» pour accompagner les évolutions du pays face à la mondialisation.

Serge Telle, le chef du gouvernement princier, promet un «État fort» pour accompagner les évolutions du pays face à la mondialisation. Photo Charly Gallo / Dir Com

L'aéroport de Nice invité surprise du gouvernement

Monaco Le télétravail, la loi sur la sécurité et l'interdiction des sacs en plastique étaient au menu de la première conférence de presse du gouvernement de Serge Telle. Jusqu'à une question sur l'aéroport…

J'ai deux trois trucs à vous dire. » C'est par ces mots inattendus, accompagnés d'un grand sourire, que Serge Telle a accueilli les journalistes, de Monaco et d'ailleurs, hier matin au Ministère d'État. Pour la première fois depuis sa prise de fonctions, le 1er février dernier, le ministre d'État présidait une conférence de presse du gouvernement.

Avec un style qu'on lui découvre au fur et à mesure, le chef du gouvernement princier s'est livré à ce nouvel exercice avec un plaisir évident et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct