“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lucas, Bouglione : même combat

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les discours se sont tenus au Palais de l'Europe.

J.-C. Guibal : ode au corps militaire

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

La contre-attaque de Laurent Nouvion

Mis à jour le 29/01/2016 à 05:04 Publié le 29/01/2016 à 05:04
Laurent Nouvion, entouré hier de cinq élus de la majorité Horizon Monaco, s’est dit « choqué par le manque de pudeur et de dignité des trois membres de l’opposition ».

Laurent Nouvion, entouré hier de cinq élus de la majorité Horizon Monaco, s’est dit « choqué par le manque de pudeur et de dignité des trois membres de l’opposition ». Photo C.D.

La contre-attaque de Laurent Nouvion

Taxé par la minorité d'être à la tête d'une assemblée qui « a arrêté de travailler », le président du Conseil national a profité d'une cérémonie de vœux, hier, pour décocher quelques flèches

Le Conseil national a arrêté de travailler. » La phrase assassine a été lâchée la semaine dernière par les trois élus de la minorité Union Monégasque, lors de la présentation de leurs vœux à la presse (Monaco-Matin du 23 janvier). Une attaque suscitée, d'après Jean-François Robillon, Bernard Pasquier et Jean-Louis Grinda, par un supposé immobilisme consécutif à l'absence de ministre d'État, depuis l'accident vasculaire cérébral dont a été victime Michel Roger, le 14 décembre dernier.

Hier, avant de formuler ses bons vœux à la presse monégasque, Laurent Nouvion et cinq de ses élus de la majorité Horizon Monaco ont lancé la contre-attaque.

« Oui, nous avons travaillé »

« Nous sommes choqués par le manque de pudeur et de dignité des trois membres de l'opposition », résume le président du Conseil national. Avant de s'expliquer : « Tous les élus ont été peinés par l'accident de santé dont a été victime Michel Roger. Nous pensons à son épouse, à sa famille, à lui, et nous...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct