“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Mady Bellone aux côtés du maire et son épouse, entourés des élus, professeurs, adhérents, et personnalités... devant les œuvres d'élèves d'arts plastiques.

L'Université dans la ville a fêté sa rentrée

Lucas, Bouglione : même combat

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

Il n'y aura pas de hausse des impôts locaux à Beausoleil en 2018

Mis à jour le 20/12/2017 à 08:49 Publié le 20/12/2017 à 08:48
Les finances de la commune de Beausoleil sont une fois de plus à l’équilibre cette année.

Les finances de la commune de Beausoleil sont une fois de plus à l’équilibre cette année. Photo Franz Chavaroche

Il n'y aura pas de hausse des impôts locaux à Beausoleil en 2018

Les contribuables beausoleillois seront heureux de l'apprendre: le budget de leur commune pour l'année à venir est une nouvelle fois équilibré. Par conséquent, les impôts locaux n'augmenteront pas. Ainsi en a décidé le conseil municipal en votant le budget 2018.

C’est lundi soir que s’est voté le budget lors du conseil municipal de Beausoleil. Un budget une fois encore équilibré entre recettes et dépenses, à 9.709.531 euros. "Nous n’empruntons pas et n’augmentons pas les impôts. Cet équilibre est le résultat d’un travail de maîtrise des dépenses scrupuleuse sur les frais de fonctionnement et sur les frais de personnel, qui représentent 58 % des dépenses de la commune", a confié le maire, Gérard Spinelli.

Les taux de l’imposition locale seront donc maintenus sur décision du conseil. Soit 21,85% pour la taxe d’habitation, 26,15% pour la taxe foncière sur les propriétés bâties, et 31,69% sur les propriétés non bâties.

Le vote du budget n’a nécessité qu’une poignée de minutes.

Peu d’opposition

La quasi-totalité des délibérations ont été votées à l’unanimité moins une voix. C’est Lucien Prieto, conseiller municipal d’opposition, qui a manifesté sa désapprobation ou s’est abstenue, à l’exception des cinq dernières délibérations portant sur la durée de travail et les horaires des employés municipaux, qu’il a approuvées.

Jean-Claude Guitard, autre élu d’opposition qui avait fait grand bruit lors du vote du budget de 2017, n’était pas présent au conseil, pour la deuxième fois consécutive.


La suite du direct