“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Mady Bellone aux côtés du maire et son épouse, entourés des élus, professeurs, adhérents, et personnalités... devant les œuvres d'élèves d'arts plastiques.

L'Université dans la ville a fêté sa rentrée

Lucas, Bouglione : même combat

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

"Il a déjà du mal à trouver de l'argent pour le musée du tissu de Lyon": Stéphane Bern se lâche sur Laurent Wauquiez

Mis à jour le 07/09/2018 à 18:02 Publié le 07/09/2018 à 17:50
Laurent Wauquiez et Stéphane Bern.

Laurent Wauquiez et Stéphane Bern. Photo Nice-Matin

"Il a déjà du mal à trouver de l'argent pour le musée du tissu de Lyon": Stéphane Bern se lâche sur Laurent Wauquiez

Au nom de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez a proposé hier à Stéphane Bern, 100 millions, pour l'aider à sauvegarder le patrimoine en péril, dans le cadre de la mission que lui a confiée le Président de la République. En déplacement en Chine, le célèbre animateur, n'a pas eu l'air particulièrement enchanté.

Pour le président de "Les Républicains, "nous avons un patrimoine historique qui se détériore et les moyens donnés nationalement à Stéphane Bern ne sont pas au niveau des enjeux".

Actuellement en déplacement à Pékin, le célèbre animateur, n'a pas l'air particulièrement enchanté.

Interviewé par notre rédaction dans le cadre d'un dossier spécial à paraître dimanche dans Nice-Matin et Var-matin, il accuse de "récupération, Monsieur Wauquiez qui a déjà du mal à trouver de l'argent pour le musée du tissu de Lyon". Il l'invite à "se concentrer plutôt là-dessus".

Avant de quitter la France pour l'Empire du milieu, Stéphane Bern avait également pris ses distances avec Emmanuel Macron dont il est pourtant proche.

Dans cette interview, il revient sur la polémique: "Moi je suis là avec ma petite cuillère en train d’écoper le navire qui prend l’eau de toute part et je vois que l’on donne des sommes folles à des sites qui n’en n’ont pas besoin comme le Grand Palais. 450 millions alors qu'il a déjà été restauré, simplement pour le préparer pour les JO de 2024. Pourquoi toujours aider les grandes villes, pourquoi toujours Paris capitale? Pourquoi pas les territoires ruraux?".

Pas de regret donc. "Une fois que je l’ai dit, je l’ai dit, j’espère que ça va faire boule de neige et que je serai enfin écouté".

Le monsieur "Monuments en péril" n'est toutefois pas fâché avec le Président. Le 15 septembre, il sera à ses côtés à Bougival, à l'occasion des journées du patrimoine.

>> LIRE AUSSI. Le loto du patrimoine démarre ce lundi, un seul lieu retenu dans les Alpes-Maritimes


La suite du direct