“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Ils l'ont dit" : les déclarations des différents conseillers nationaux lors de ...

Stéphane Valeri assure que le Conseil national est "partenaire" du gouvernement

CHPG, îlot Pasteur, Jardins d'Apolline..., le ministre des Finances, Jean Castel...

VIDEO. Philippe Vardon : "Des Châteaudouble, il y en a des centaines en France"

Les mesures du gouvernement pour promouvoir le vélo en France

Extension en mer, télétravail, loi sécurité: l'analyse du prince Albert II

Mis à jour le 08/07/2016 à 17:16 Publié le 08/07/2016 à 17:09
Le prince Albert II commente notamment le lancement effectif du projet d'extension en mer

Le prince Albert II commente notamment le lancement effectif du projet d'extension en mer Photo Palais princier

Extension en mer, télétravail, loi sécurité: l'analyse du prince Albert II

Dans une interview exclusive accordée à Monaco-Matin et Nice-Matin, le prince Albert II commente l'actualité du pays et singulièrement les trois lois majeures qui viennent d'être votées par le Conseil national.

Ces textes concernent le lancement effectif du projet d'extension en mer - "J'espère que cette extension en mer servira de modèle", souligne-t-il -, du télétravail et de la mise en place de nouveaux dispositifs pour lutter notamment contre la menace terroriste.

Le souverain répond d'ailleurs aux inquiétudes que suscite la possibilité de mettre en place désormais des écoutes administratives dans ce cadre-là.

Dans cet entretien, le souverain revient également sur les conséquences du Brexit pour la Principauté, et notamment le risque de voir s'allonger les négociations pour obtenir un accord d'association avec l'Union européenne.

A cet égard, Albert II ne se montre pas vraiment inquiet: "Si nous ne parvenons pas à trouver un accord équilibré, bon pour la Principauté et qui préserve nos spécificités, il n’y aura pas d’accord (...). On arrive à vivre assez bien à Monaco, je crois..."


Entretien à lire ce samedi 9 juillet dans Monaco-Matin et Nice-Matin Menton

à partir de 1 €


La suite du direct