“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lucas, Bouglione : même combat

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les discours se sont tenus au Palais de l'Europe.

J.-C. Guibal : ode au corps militaire

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

EXCLUSIF. Le couple Macron s'offre une escapade à Porquerolles

Mis à jour le 12/05/2018 à 21:29 Publié le 12/05/2018 à 21:14

EXCLUSIF. Le couple Macron s'offre une escapade à Porquerolles

Pied de nez aux journalistes qui campent devant le Fort de Brégançon, le couple présidentiel s’est laissé photographier par notre correspondante sur l’île de Porquerolles, Marie-Joséphine Declercq, en fin d’après-midi de ce samedi.

"J’ai été interpellée par des amis qui ont une résidence secondaire sur l’île, raconte Marie-Joséphine Declercq. Le couple présidentiel serait sur le chemin de la plage Notre-Dame (...). Je suis partie à leur rencontre et les ai vus effectivement, main dans la main. Je les ai abordés en me présentant en tant que correspondante de journal, résidant sur l’île. Je leur ai serré la main et ai obtenu de faire une photo."

"Brigitte Macron m’a demandé combien nous étions d’habitants et j’ai répondu 315 selon les listes électorales, mais un million en été, poursuit-elle. Elle m’a confirmé que l’on vit dans un très bel endroit."

"un couple très abordable"

"Venus profiter de la beauté de l’île, Brigitte et Emmanuel Macron ont pu échanger quelques mots, en toute simplicité, avec des îliens et des touristes, ajoute Marie-Joséphine Declercq. On pouvait les croiser sans faire attention à eux car leur service de sécurité n’était pas ostentatoire. Sans doute ai-je eu beaucoup de chance de faire cette photo. Mais en tout état de cause, je peux dire que c’est un couple très abordable".


La suite du direct