“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les discours se sont tenus au Palais de l'Europe.

J.-C. Guibal : ode au corps militaire

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

"100 millions d'euros d'excédents de budget" à Monaco, d'après le président de l...

"Ils l'ont dit" : les déclarations des différents conseillers nationaux lors de ...

Eric Ciotti : La primaire se jouera très à droite

Mis à jour le 05/01/2016 à 05:13 Publié le 05/01/2016 à 05:13
Eric Ciotti parle d'autorité, toujours.

Eric Ciotti parle d'autorité, toujours. J.-S. G.-A.

Eric Ciotti : La primaire se jouera très à droite

Présentant ses vœux à la presse, le député et patron du Département a réitéré des convictions très sarkozystes d'une droite décomplexée en phase avec l'aspiration à l'autorité des Français

Une chose est sûre, Eric Ciotti n'aura pas grossi hier ! Soumis au feu roulant des questions des journalistes, le président du Département en a été réduit à picorer (et encore), lors de son déjeuner de vœux à la presse. Petit inventaire gourmand de ses pensées du moment…

La primaire

On a bien essayé, mais c'était peine perdue : Eric Ciotti n'a pas dévoilé pour qui il roulera lors de la primaire de la droite, en novembre. Malgré tout, en une phrase, le suspense semble s'être sensiblement éventé : « Fillon a des atouts. Mais Sarkozy me semble être celui qui est le plus en phase avec l'électorat de droite. »

Pour tout dire, le député azuréen aurait aimé que cette primaire soit avancée. Il a une crainte, « qu'elle mette davantage en exergue ce qui sépare que ce qui réunit. Entre la distinction et la division, la frontière est ténue ». Ceci...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct