“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lucas, Bouglione : même combat

Coup de pouce aux retraités: "Ça sent le bricolage" selon Éric Coquerel

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les discours se sont tenus au Palais de l'Europe.

J.-C. Guibal : ode au corps militaire

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

Département : le budget de 1,3 milliard d'euros adopté

Mis à jour le 22/12/2015 à 05:11 Publié le 22/12/2015 à 05:11
Eric Ciotti a fustigé, hier matin, le désengagement de l'Etat au niveau de la dotation globale de  fonctionnement qui va chuter « de 130 millions d'euros en 2013 à 30 millions en 2017 ».

Eric Ciotti a fustigé, hier matin, le désengagement de l'Etat au niveau de la dotation globale de fonctionnement qui va chuter « de 130 millions d'euros en 2013 à 30 millions en 2017 ». Sébastien Botella

Département : le budget de 1,3 milliard d'euros adopté

Eric Ciotti a dénoncé le « holp-up du gouvernement socialiste » en évoquant la baisse continue de la dotation globale de fonctionnement et l'absence des légitimes compensations prévues

Courage et vérité ! Cap budgétaire rigoureux ! Poursuite des missions essentielles ! » Dans les chiffres comme dans les orientations. C'est ce message que le président du département a scandé, hier matin, lors de la présentation et de l'adoption, à la majorité, du budget primitif 2016 du département.

L'année qui vient sera marquée par la stabilité, la baisse est de 5 millions d'euros par rapport au budget de 2015 (1,333 milliard) et le gel de la fiscalité. « Pour la septième année consécutive », a souligné le patron du département. Le document a été adopté à la majorité, avec l'opposition des quatre conseillers Front de gauche, PS et Écologiste. Hier, Eric Ciotti a souvent prononcé le mot de solidarité.

En préambule déjà, en ouvrant le dossier des dramatiques intempéries et l'enveloppe de 20 millions d'euros débloqués dans tous les cas pour « soutenir la reconstruction des équipements publics, du tissu économique et aider les sinistrés ». Mais le président du département ne l'a pas caché, « ce soutien va avoir un impact sur notre budget et devra nous amener à faire des choix ».

Avec des...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct