“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les discours se sont tenus au Palais de l'Europe.

J.-C. Guibal : ode au corps militaire

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

"100 millions d'euros d'excédents de budget" à Monaco, d'après le président de l...

"Ils l'ont dit" : les déclarations des différents conseillers nationaux lors de ...

Découvrez comment les Colibris veulent changer le monde (ça commence dans le Var)

Mis à jour le 15/04/2016 à 14:58 Publié le 21/04/2016 à 18:30
Longtemps resté en sommeil, le groupe local des Colibris toulonnais a refait surface en début d’année.

Longtemps resté en sommeil, le groupe local des Colibris toulonnais a refait surface en début d’année. G.A.

Découvrez comment les Colibris veulent changer le monde (ça commence dans le Var)

Le mouvement apolitique, qui défend la construction d’une société plus écologique et plus humaine, prend de plus en plus de place dans le Var. Son concept est simple : "Chacun fait sa part…"

Et si c’était dans les vieilles fables qu’on construit un avenir meilleur, plus sain, plus écolo, plus humaniste? En France et tout particulièrement dans le Var, ils sont de plus en plus nombreux à le penser. La fable en question, celle dite du colibri, tire son nom d’une légende amérindienne, dont voici l’histoire: “Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct