“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Rassemblement national et emplois fictifs: la justice réduit le montant de la sa...

Jean-Marie Le Pen hospitalisé à la suite d'une fièvre persistante

L'équipe du conservatoire attend anciens et nouveaux élèves dans le palais de May.	(A.P.-B.)

Beaulieu : le conservatoire vise une rentrée sereine

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Culture en danger : pourquoi le FN les inquiète

Mis à jour le 10/12/2015 à 05:13 Publié le 10/12/2015 à 05:13

Culture en danger : pourquoi le FN les inquiète

« Dix bobos qui font semblant de s'émerveiller devant deux points rouges sur une toile.

« Dix bobos qui font semblant de s'émerveiller devant deux points rouges sur une toile. » Le 6 septembre dernier, Marion Maréchal-Le Pen donnait, en clôture de l'université d'été du Front national à Marseille, sa vision de la création plastique contemporaine. Une caricature que la candidate, arrivée dimanche dernier assez largement en tête du premier tour des élections régionales, complétait lors de ce même discours : « Nous serons les soutiens d'une culture populaire où notre patrimoine et notre identité seront mis en valeur. Nos monuments, notre histoire pétrifiée doivent être au cœur de notre projet régional ». « Culture populaire », « patrimoine », « identité » : les critères étaient posés.

De quoi, légitimement, alerter celles et ceux qui, dans les Alpes-Maritimes jouent les passeurs de ce message d'unité universelle...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct