“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

C'est la loi, le conseil municipal doit évoquer les actions entreprises à la suite du rapport de la Cour des comptes.

Gestion des comptes : match retour à Villefranche-sur-Mer

Les discours se sont tenus au Palais de l'Europe.

J.-C. Guibal : ode au corps militaire

Eric Ciotti: "Christian Estrosi a fui le débat qu'il devait aux militants LR"

"100 millions d'euros d'excédents de budget" à Monaco, d'après le président de l...

"Ils l'ont dit" : les déclarations des différents conseillers nationaux lors de ...

Conseil national: Monaco veut une "communication positive"

Mis à jour le 05/10/2017 à 21:48 Publié le 05/10/2017 à 21:47
Le gouvernement monégasque au Conseil national.

Le gouvernement monégasque au Conseil national. Photo J. D

Conseil national: Monaco veut une "communication positive"

En séance publique du conseil national dans le cadre de l'examen du budget rectificatif 2017, la question de la communication a été abordée par le ministre d'Etat Serge Telle.

Dès sa nomination à Monaco début 2016, le ministre d'Etat a voulu travailler sur une refonte du "centre de presse" du gouvernement.

"Aujourd'hui la communication est de plus en plus de l'information et l'information de plus en plus de la communication (sic). Aussi l'idée de séparer information et communication comme nous l'avions envisagé initialement n'était peut-être pas une bonne idée", a-t-il avoué.

Monaco info sur la TNT?

"L'idée est de parler positivement de Monaco. Il faut se donner les moyens de résister aux déferlantes. On est en train de négocier pour mettre Monaco info sur la TNT et sur le câble car aujourd'hui la chaîne locale représente 3.000 téléspectateurs. C'est très très faible. Il faut élargir mais aussi captiver l'audience. On réfléchit notamment sur la meilleure organisation des services, sur la technologie nécessaire et les moyens humains qui seraient éventuellement à ajuster."


La suite du direct