“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'équipe du conservatoire attend anciens et nouveaux élèves dans le palais de May.	(A.P.-B.)

Beaulieu : le conservatoire vise une rentrée sereine

L'Aquarius privé de pavillon, deux ONG dénoncent "la pression" de l'Italie sur l...

Extension de la PMA, fin de vie... Le Comité d'éthique rendra son avis ce mardi

Mady Bellone aux côtés du maire et son épouse, entourés des élus, professeurs, adhérents, et personnalités... devant les œuvres d'élèves d'arts plastiques.

L'Université dans la ville a fêté sa rentrée

Lucas, Bouglione : même combat

Comment a été répartie la réserve parlementaire ?

Mis à jour le 24/03/2017 à 05:05 Publié le 24/03/2017 à 05:05
Pendant longtemps, les réserves parlementaires ont fait l'objet d'accusations de clientélisme. Légitimant le fait de dévoiler la répartition des subventions, depuis 2014.	(Illustration d'archive Deligne)

Comment a été répartie la réserve parlementaire ?

La manière dont les députés ont subventionné les associations et communes de leur territoire en 2016 a été dévoilée en début d'année. Focus sur les choix de Jean-Claude Guibal à Menton

Derrière le terme - certes un peu barbare - de « Réserve parlementaire » se cache un soutien économique bien réel pour les territoires. Chaque année, les députés français disposent en effet d'une enveloppe de subventions (autour de 100 000 e chacun), destinée à aider des associations. Ainsi qu'à participer au financement de projets communaux sur leur circonscription.

Les crédits de cette réserve, qui s'élevaient pour l'année 2016 à 81,86 millions d'euros à l'échelle du pays, sont...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct